Un gros dispositif de police déployé.

 

Les automobilistes et piétons castrais ont été surpris, ce lundi matin, à proximité de la gare et à la Borde Basse. Un gros dispositif de police a été mis en place.

Selon nos informations, un ou des appel(s) malveillant(s) ont mis les autorités en alerte. Les coups de fil visaient directement le lycée professionnel Anne Veaute. Des menaces prises "très au sérieux" par les enquêteurs du commissariat de Castres. La police contrôlait les accès à l'établissement et au boulevard Magenta ce matin. Aucun incident n'avait été signalé à 10h30. Le message malveillant indiquait qu'il agirait "à 8 heures du matin."

Pour prévenir tout incident, un dispositif de sécurité et de filtrage a aussi été mis en place aux abords du lycée de la Borde Basse.

Selon des parents d'élèves, les proviseurs des établissements concernés par ces dispositifs devraient expliquer aux élèves le bienfondé des mesures prises dans la journée.

Le lycée professionnel Anne Veaute de Castres, construit en 1959, accueille 400 à 500 élèves. La Borde Basse accueille environ 2000 élèves.

 

Le proviseur de la Borde Basse François De Barros informe les parents

 

"Madame, Monsieur,

Des menaces ont été proférées à l'encontre d'un établissement de Castres situé en centre ville. La police est saisie du dossier.

La Borde Basse ne semble pas directement concernée. Néanmoins, par précaution, les portails de l'établissement ont été fermés. Les élèves sont maintenus à l'intérieur du parc, y compris les fumeurs.

Des adultes sont postés à l'entrée pour effectuer un contrôle des entrées et éviter que les élèves qui sortent ne stationnent et se regroupent aux abords de l'établissement.

Donc, pas d'affolement mais un minimum de précautions s'impose."