La seule route nationale des Pyrénées-Orientales est désormais rouverte en circulation alternée au niveau de Sauto. Ouf de soulagement pour les habitants des Pyrénées-Catalanes.


"Enfin", c'est le cri du coeur pour les habitants de Cerdagne, Capcir et Conflent cette semaine. Fermée depuis février en raison d’un affaissement de chaussée suite aux intempéries de la tempête Gloria, la RN116 est désormais rouverte en circulation alternée au niveau de Sauto. Le préfet des Pyrénées-Orientales, en visite du chantier, a officialisé cette nouvelle ce mardi à 17h. 
 

Les Pyrénées catalanes respirent 

C’est donc un ouf de soulagement pour les élus, commerçants et habitants du haut-pays catalan, enfin relié à la plaine.  Il a fallu attendre de long mois coupés du monde. C'était interminable pour Jacqueline, elle habite Odeillo depuis près de 40 ans. "Il s'en irait temps ! Ici nous sommes des indigènes, parce qu'on est isolé. En plus avec la RN116, vous vous rendez compte ? Ça fait quatre mois !", réagit Jacqueline.

Des mois difficiles également pour ces commerçants de Font-Romeu qui voient désormais l’avenir moins gris. "On est très content parce qu'on espère avoir une petite poignée de monde qui remonte ce week-end. Il faut espérer que les gens aient envie de sortir, d'oublier tout ça", témoigne Thierry Bonava, président de l'association des commerçants de Font-Romeu. "Voilà on repart, ça y est c'est bon, on repart ! Moi je pense qu'on va avoir beaucoup de chance parce qu'ici il y a de l'espace, donc je pense qu'on va avoir du monde", ajoute la responsable du magasin La Fringue. 
 

Une bonne nouvelle... à nuancer

​"La Cerdagne est libérée", nous dit Georges Armengol, maire de Saillagouse. Cependant le président de la communauté de communes Pyrénées-Cerdagne a encore quelques craintes. "Comme la peau d'une personne qui a grandi, la peau de la 116, c'est-à-dire les falaises, elle est beaucoup plus fragile. Donc ça veut dire que c'est une étape d'urgence qui a été faite aujourd'hui, mais à un moment donné, je pense qu'il va falloir un plan Marshall", explique-t-il. 

Inquiétude d'ailleurs partagée du côté des Angles. "Aujourd'hui les travaux c'est bien, mais est-ce qu'à un moment il ne faut pas aller plus loin pour changer le tracé de cette route", s'interroge le maire Michel Poudade, et président des Neiges Catalanes. 

Reportage réouverture RN116
Michel Poudade, maire des Angles



"Un travail avec les élus", indique la préfecture

​Le plan "Marshall", évoqué par Georges Armengol, correspond en fait à une réflexion plus globale demandée par les élus pour repenser la 116. Pour ce faire , le préfet des Pyrénées-Orientales a lui confirmé vouloir travailler avec les élus. "On va travailler pour voir tout ce qu'on peut faire, pour amener aussi des moyens. Il y a beaucoup de moyens financiers exceptionnels qui ont été dégagés, donc il ne faut pas que tout ça soit fait pour rien. On a un canal qui passe au-dessus, il faut éviter que les mêmes causes provoquent les mêmes effets. Donc il y a toute une réflexion supplémentaire, mais la réflexion technique avait lieu de toute manière en permanence, sur ces chantiers comme ailleurs", répond Philippe Chopin.

Pour rappel, les travaux sur la RN116 représentent un budget de 8 millions d'euros, dont 5 millions pour les travaux du lieu-dit Paillat, à Sauto. La circulation en alternance à ce niveau devrait durer jusqu'au "début du mois de juillet", indique les services de la DIRSO.

Le préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Chopin