Premières vaccinations ce weekend en France, comme en Europe.

 

Ça y est le coup d’envoi de la campagne de vaccination contre la COVID-19 a été donné dimanche en France. Elle s’est ouverte en Île-de-France et en Bourgogne-Franche-Comté, avant de se déployer sur l'ensemble du territoire de façon progressive dès le mois de janvier. Les premiers vaccinés avec le vaccin Pfizer/BioNtech : les personnes à risques et donc notamment les résidents en EHPAD. 

 

Nathalie habite Canet-en-Roussillon, dans les Pyrénées-Orientales, et est la tutrice de sa mère qui vit en établissement. C’est elle qui doit donc faire le choix de la vacciner ou non… "Ma mère a toujours été pro-vaccination. J'aurais préféré un vaccin fait en France, mais il faut sortir de cette épidémie, nous serons donc totalement pour" explique-t-elle. 

 

La question du consentement est évidemment au cœur des débats aujourd’hui. Robert a lui sa mère qui réside en EHPAD à Espira de l’Agly. "C'est une personne à haut risque. Bien sûr, je l'encouragerai à se faire vacciner, mais je ne peux pas l'obliger. Néanmoins, je pense que ce vaccin est un grand espoir pour vaincre cette pandémie qui paralyse la planète" affirme-t-il.

 

 

Et parmi les premiers vaccinés, on compte notamment les personnels de santé.