Le premier pastis du département

 

On est encore loin des apéros estivaux sur la terrasse, mais une tarnaise vient de se lancer dans la vente et la fabrication d’un pastis. Le Crespinol, premier du nom pour le département, est élaboré avec des produits locaux  et fabriqué localement. Ce pastis a été une star des cadeaux de Noël dans le Nord du Tarn. Florence, la créatrice et fondatrice du Crespinol, garde sa recette secrète. "Pourquoi le pastis ? En fait, le pastis n'est pas facile à fabriquer à la maison soi-même. Il y a des ingrédients qu'on ne peut pas se procurer quand on est un particulier. Poussée par mon entourage, j'ai décidé de commercialiser ce que je fabriquais" explique la tarnaise.  

 

Passionnée par la fabrication de boissons faites maison, Florence a mis  sept ans à mettre au point sa recette. "J'ai fait le choix d'évacuer toutes les épices lointaines. Dans le cahier des charges, il faut de l'anis et de la réglisse. L'anis ne s'aclimate pas en France, donc je ne peux pas me fournir localement. Et pour l'heure, il n'y a pas de producteur de réglisse dans le Tarn. Pour tous les autres ingrédients, je me fournis chez des petites productrices dans le Tarn" précise Florence. 

 

Elle met bouteille 500 litres de pastis tous les deux mois. Une cadence artisanale et non industrielle.

 

Vendu exclusivement dans les épiceries fines et les cavistes locaux, ce pastis est vendu notamment à « la Compagnie des Bonnes Bouteilles » route de Castres à Albi, qui le commercialise avec plusieurs autres pastis régionaux. Vincent Raymond, caviste à la Compagnie, a voulu mettre à la vente ce pastis a "une vraie fraicheur, et un côté gourmand et profond" qui leur ont beaucoup plu à la dégustation. 

 

A consommer avec modération.