Le gouvernement maintient le confinement actuel.

 

Quinze jours après la mise en place du confinement, comme promis, Jean Castex a fait un point ce jeudi sur le confinement. Malgré les restrictions sanitaires, les décès continuent d'augmenter, tout comme la pression sur les services de réanimation. Le confinement mis en place depuis le 30 octobre est certes moins contraignant que celui du printemps, mais le Premier ministre note un recours au télétravail important et se félicite de la continuité de l'éducation avec l'ouverture des établissements scolaires. 

 

Confinement : le statu quo

Le bilan selon Jean Castex est somme toute positif. Les indicateurs montrent que les nouvelles contaminations ont baissé de 16% depuis une semaine. Par contre, les effets sur les patients hospitalisés en réanimation ne sont pas avérés pour l'instant. "Notre stratégie de confinement semble produire les premiers effets attendus mais nous devons rester prudents" affirme Jean Castex. En conséquence, pas question d'alléger le confinement si les hospitalisations en réanimation ne baissent pas après le pic attendu en début de semaine prochaine. Si la deuxième vague est maîtrisée, les Français pourront envisager plus sereinement Noël, mais Jean Castex exclut "les grandes fêtes avec des dizaines de personnes". 

Les commerces non-essentiels resteront donc fermés jusqu'au prochain point du gouvernement, soit dans quinze jours. Les lycées, dont les conditions sanitaires depuis le début du confinement font débat, resteront ouverts avec un protocole sanitaire renforcé.