C'est donc pour une affaire de séquestration de mineure que les forces de l'ordre sont intervenues ce mardi à l'aube au camp des gens du voyage de la Vivarié, à Castres.

L'adolescente de 14 ans était devenue une sorte d’esclave des temps modernes.

La victime a été séquestrée au moins un mois dans le camp, elle est aujourd'hui traumatisée. Elle aurait été retenue en vue d'un mariage forcé.

Elle avait fugué d’un foyer en Aquitaine et avait fait la connaissance de jeunes vivant à la Vivarié.

C’est comme ça qu’elle s’est retrouvée séquestrée, visiblement au service d’une des familles du camp.

Une femme de 52 ans et son fils de 16 ans, interpellés mardi, devraient être présentés ce jeudi matin au Parquet pour séquestration de mineur, soustraction de mineur et violence sur mineur.

La police Castraise poursuit son enquête car d’autres adolescents auraient été victime de faits similaires.