Carole Delga a détaillé les mesures pour aider la filière aéronautique. Et un projet colossal pour 2024.

 

La filière aéronautique fait face à une crise sans précédent : "40 à 50 % d'activité en moins et jusqu'à 80% dans la sous-traitance" indiquait Alain Di Crescenzo, le président de la CCI Occitanie, "la baisse d'activité continuera en 2021-2022". La situation est donc préoccupante et "nous devons travailler collectivement" pour "redonner une vision à long terme à cette industrie essentielle" ont expliqué Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Alain Di Crescenzo donc, mais aussi Christophe Cador, président du comité Aéro-PME du GIFAS, et Yann Barbaux, président du Pôle Aerospace Valley. Tous travaillent depuis plusieurs mois pour proposer aux entreprises et à leurs salariés des solutions.

 

Les nouvelles mesures

L'objectif : aider "à tenir le choc" sur le court terme et éviter une perte des compétences. Enfin, miser sur l’innovation et produire l’avion vert d’ici 2035.

Outre cet été le Plan de relance régional de 100 M€, la collectivité présidée par Carole Delga a fléché dans le détail les budgets "alors même que le système immunitaire des entreprises est épuisé" (trésorerie, ratios d’endettement…).

Pour promouvoir les projets de relocalisation, la Région va créer début 2021 l’ARIS, à hauteur de 30 M€, en partenariat avec la Banque des Territoires et le réseau bancaire régional. Cette agence déploiera "une gamme de services allant du foncier et de l’aide à
l’immobilier jusqu’aux prêts et investissements".
L’ARIS pourra également prendre des participations dans des sociétés. Elle est déjà en phase de préfiguration opérationnelle avec une dizaine de premiers projets identifiés.

Dès le mois de décembre, la Région va lancer le Pass Relance Aéronautique-Aérospatial destiné à soutenir les projets de diversification, de consolidation et d’amélioration des performances des entreprises de l’aéronautique et du spatial. En vigueur jusqu'à fin 2021, le Pass Relance Aérospatial s’adresse aux PME mais aussi aux ETI jusqu’à 500 salariés. Les entreprises pourront bénéficier d’une subvention d’investissement jusqu’à 60 000€. Elles peuvent déposer leur dossier sur le site Hub Entreprendre

 

L'avion vert d'ici 2035 comme solution

La collectivité va lancer début 2021, en partenariat avec le pôle Aerospace Valley, un AMI pour le développement de démonstrateurs d’avion vert dans l’aviation légère. PME régionales innovantes ainsi que laboratoires et bureaux d’études devront "positionner l’Occitanie comme la région leader en Europe de l'aviation légère décarbonnée". Les avions de petite capacité "sont bien placés pour intégrer des nouvelles technologies à moyen terme, d'ici 2035". Un budget de 10 M€ y sera consacré.

Mais la Région va surtout créer le plus grand centre d’Europe de recherche, d’essai et d’innovation technologique dédié à l’hydrogène vert, "en partenariat avec le CNRS, l’Université de Toulouse, l’ONERA, des laboratoires de recherche mais aussi des grands groupes comme Safran, Airbus et d’autres partenaires industriels". Ouvert d’ici 2024 sur le site de Francazal, ce technocampus "de plus de 15 000 m²" accueillera, dans un même bâtiment spécifiquement équipé, des équipes de recherche fondamentale et des projets collaboratifs avec des industriels, "nécessitant notamment une production d’hydrogène vert commune, des bancs d’essais mutualisés et des compétences partagées." Ce technocampus H2 sera "un maillon clé du développement des futurs moteurs à propulsion hydrogène des avions de demain" explique la Région.

 

Photo @Occitanie.