LA FRANCE SE REVEILLE ORPHELINE : NOTRE DAME DE PARIS RAVAGEE PAR UN INCENDIE

Notre Dame de Paris, défigurée mais encore debout, sera "rebâtie" promet E. Macron. 

LA FRANCE SE REVEILLE ORPHELINE : NOTRE DAME DE PARIS RAVAGEE PAR UN INCENDIE
100% RADIO
LA FRANCE SE REVEILLE ORPHELINE : NOTRE DAME DE PARIS RAVAGEE PAR UN INCENDIE
National

Ravagée lundi par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s'est pas totalement effondrée grâce à l'intervention des pompiers qui ont sauvé la structure de l'édifice, qu'Emmanuel Macron a promis de "rebâtir".

"Le pire a été évité même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée", a déclaré le chef de l'Etat sur le parvis de l'édifice sinistré. Mais "cette cathédrale, nous la rebâtirons", a-t-il promis.

La structure de Notre-Dame "est sauvée et préservée", ont annoncé vers 23H00 les pompiers, qui déplorent un blessé grave dans leurs rangs. Mais la flèche qui surplombait ce joyau gothique, monument le plus visité d'Europe, et ses vitraux centenaires, n'ont pas résisté aux flammes. L'incendie, qui s'est déclaré peu avant 19H00 et s'est propagé à grande vitesse et a emporté la toiture de la cathédrale -- construite entre le XIIe et le XIVe siècle -- a semé la stupeur en plein coeur de la capitale.

   

 

19 heures le temps s'arrête

Vers 19h00, les chaînes d'info interrompaient leurs émissions spéciales sur l'intervention présidentielle pour montrer de premières images impressionnantes de la cathédrale en feu. Quarante minutes plus tard, soit vingt minutes avant l'heure H, Emmanuel Macron a finalement tout annulé pour se rendre sur place. Par deux fois. "Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous", a tweeté le chef de l'Etat en quittant le Palais à la hâte. L'air grave, le président et son Premier ministre sont arrivés vers 20h35 sur le parvis désert, bouclé par les pompiers, aux côtés de la maire de Paris Anne Hidalgo et de nombreux ministres. Un peu en retrait, Brigitte Macron, très émue, était elle aussi sur les lieux.

 

 

​20 heures, tout bascule

"On est en train de perdre Notre-Dame!" Il est près de 20H00, la flèche de Notre-Dame s'effondre et un cri d'horreur s'élève de la foule massée lundi le long des quais de Seine qui assiste, pétrifiée, à la disparition d'une partie de la mythique cathédrale, engloutie par les flammes. "Quand je pense qu'on est passés devant il y a une heure. On a fait des photos, il y avait encore la tour", soupire Stéphane, touriste de 46 ans venu de Grenoble.

Par la porte principale, dans la nef plongée dans l'ombre, des braises rougeoyantes tombent sur le sol. Le parvis est vide, bouclé par des camions de pompiers qui ont dressé une grande échelle devant la rosace. Sur l'esplanade de l'Hôtel de Ville, sur les bateaux-mouches, tout le long des quais de Seine, Parisiens et touristes du monde entier ont arrêté leur course, médusés par l'épais panache jaunâtre et les flammes qui grignotent à toute vitesse la toiture du mythique édifice. Les flammes progressent à vue d'oeil.

 

Notre-Dame : les catholiques pleurent un "symbole vivant" de leur foi

 Avec l'incendie qui a défiguré Notre-Dame de Paris, les catholiques de France pleurent l'une de leurs plus belles cathédrales qui est à la fois un "symbole vivant" de leur foi, un lieu de "réconciliation" avec les autres cultes et les non-croyants mais aussi un morceau de l'histoire de France. 

Alors que les flammes faisaient toujours rage, le Vatican a exprimé son "incrédulité" et sa "tristesse" lundi soir, se désolant pour ce "symbole de la chrétienté, en France et dans le monde". "Ca va être une grande perte, une grande blessure", a déclaré Eric de Moulins-Beaufort, le président récemment élu de la Conférence des évêques de France (CEF), sur son compte Twitter. La cathédrale "fait partie des symboles de ces efforts de paix, de beauté, d'espérance, de foi et même au-delà de la foi chrétienne", a-t-il dit.

"Il y a aussi le trésor. Un lieu dans lequel il y a des choses précieuses vénérées, dont les épines de la couronne du Christ". Cette dernière et la tunique de saint Louis, ont été "sauvés", selon Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale.

 

​​Des aides de toute la région Occitanie

Jean Luc Moudenc, le maire de Toulouse, va proposer une aide d'1M d'€ (500 000 euros de la mairie et 500 000 euros  de la Métropôle.)

Le Département de Haute-Garonne promet aussi 1 million d'euros. Quant à la présidente de la Région, Carole Delga, elle promet une enveloppe de 1,5 millions d'euros. ​​

Une cagnotte a été lancée par la fondation du Patrimoine : voici le lien.

 

Avec AFP. 

 

 

Valérie Rabault veut lancer "un chantier d’exception". La députée du Tarn-et-Garonne s’est exprimé au micro de 100%. Elle a été le témoin de la sidération générale à Paris hier. Et alors qu’une collecte nationale est lancée, Valérie Rabault fait une proposition pour concentrer les efforts de reconstruction et accélérer les financements.  

 

Bernard Carayon, maire de Lavaur dans le Tarn, et conseiller Régional d’Occitanie, pense à la reconstruction et il a une proposition. "Un grand emprunt national". 

 

Catherine est une catholique pratiquante de Carcassonne, elle a d'abord ressenti de la peur en raison des reliques importantes dans l'édifice (finalement sauvées). Pour elle, c'est "un symbole qui est touché". Léo Ardourel a recueilli d'autres réactions d'habitants de la région hier soir. 


Voir aussi

National

03/11/2019 11:56

...

National

26/09/2019 12:15

...

National

19/06/2019 18:12

Désormais l'été dans nos régions, la peur des tiques s'est...