Après cinq ans de procédure, la directrice de l'ancien Eurodif, aujourd'hui Bouchara à Albi, a été relaxée des faits de harcèlement moral sur  plusieurs salariés. 

À l’époque des faits, la majorité des salariés en poste l'avait soutenue. 

Tous présents à l’audience ce jeudi, ils ont salué par des applaudissements le jugement.

Les représentants nationaux de l’enseigne Bouchara étaient aussi présents. 

Véronique Batigne, directrice de Bouchara Albi, est donc blanchie. Elle est émue et soulagée:

 

 

 

Maître Christophe Cabanes d'Auribeau,  avocat de la directrice de Bouchara ne compte pas en rester là:

 

 

L'avocat qui va aussi effectuer un signalement auprès de la Direction du travail du Tarn. 

Il veut dénoncer  l’enquête menée par l'inspectrice du travail  qu’il qualifie à charge contre sa cliente: