La direction socialiste "signe la mort du PS" tacle la député PS Gisèle Biémouret

Accords PS - LFI : la doyenne des députés socialistes d’Occitanie a « la sensation d’être trahie ».  

La direction socialiste "signe la mort du PS" tacle la député PS Gisèle Biémouret
100% RADIO
La direction socialiste
Gers
modifié le 05/05/2022 à 13:04

 

Elle est ulcérée par le projet d’accord PS-LFI et illustre la fronde d'une grande partie des socialistes occitans. 15 ans que Gisèle Biémouret est députée de la 2e circonscription du Gers où la native de Fleurance ne se représente pas. Laissant la place à David Taupiac. « Je ne suis pas d’accord avec les positions de la France insoumise sur la laïcité, sur l’Europe et sur sa façon violente de faire de la politique, en rendant les gens agressifs ». Profondément républicaine, elle estime que le PS n’y arrivera pas en se radicalisant « c’est contraire à tout mon engagement politique » explique celle qui a adhéré au PS en 1974.  

 

Le compte n’y est pas sur les « circo »

 

Plusieurs députés socialistes estiment que cet accord était le seul moyen d’avoir des élus PS, un manque de sang-froid évident de la part d’une direction socialiste qui s’est basée uniquement sur les résultats de la Présidentielle estime la Gersoise, « pour reprendre les propos de Carole Delga, sur les 13 départements d’Occitanie, 12 ont des présidents socialistes et Montpellier a un maire PS. » D’autant que pour Gisèle Biémouret le compte n’y est pas sur les circonscriptions, même si la 2e du Gers a été réservée au PS dans le cadre de « cet accord signé sur un coin de table ». La députée a « la sensation d’être trahie » et attend de voir « combien nous aurons de député au soir du second tour... » lâche-t-elle dépitée. Pour l’ex Midi-Pyrénées, en Haute-Garonne le PS a obtenu deux circonscriptions sur dix, une dans le Gers, une dans le Tarn-et-Garonne. Famélique.

  

Claquer la porte ou rester ? Les réformistes du PS occitan suspendus à la décision de Carole Delga

 

Va-t-elle comme Bernard Cazeneuve quitter le PS alors que François Hollande, lui, récusait ce mercredi l’accord scellé entre le Parti socialiste et la France insoumise ? « J’attends... de voir notamment ce que décide Carole Delga, je pense qu’elle ne l’acceptera pas, ou plutôt j’espère au fond de moi qu’elle ne l’acceptera pas ». Et alors le courant social-démocrate devra façonner un candidat pour 2027 « c’est évident ».  Carole Delga continuait jusque-là de présenter les candidats sur les circonscriptions occitanes, alors même qu’ils n’auront pas l’investiture NUPES...  « Au fond comme le disait Manuel Valls, avec le fossé creusé au PS au moment du traité de Maastricht, il ne pouvait plus y avoir cohabitation entre ces deux gauches ». Et Gisèle Biémouret se réclame d’une gauche « républicaine, européenne et laïque » et « je sais que Jean-Luc Mélenchon a bénéficié des votes communautaristes... ces gens savent très bien qu’ils seront défendus par LFI ». Olivier Faure et la direction « ont signé la mort du parti socialiste ».

 


Voir aussi

Gers

30/09/2022 08:53

Un ancien légionnaire est présenté à un juge d’instruction...

Gers

06/09/2022 17:46

Le supercellule orageuse a fait de gros dégâts dans cette commune gersoise...

Gers

26/08/2022 15:45

Le sinistre a éclaté peu après 5 heures ce vendredi matin.

...