Un cadre du PS du Gers, Philippe Dupouy, a été élu mardi président du conseil de ce département du sud-ouest, après la démission du dirigeant sortant, l'ex-ministre Philippe Martin, condamné à trois ans d'inéligibilité dans une affaire d'emplois fictifs. Lors du scrutin, Philippe Dupouy, âgé de 61 ans et jusque là conseiller départemental socialiste du canton Gimone-Arrats, a rassemblé 22 voix contre 12 à son adversaire des Républicains (LR), Isabelle Tintané.

La gauche dispose d'une confortable majorité dans le Gers, contrôlant 11 des 17 cantons. M. Dupouy s'est engagé mardi à lutter contre les déserts médicaux et a salué son prédécesseur "qui a oeuvré 23 ans pour le bien du Gers". Début janvier, M. Martin, ex-ministre de l'Ecologie de François Hollande et ancien préfet, a été condamné à deux ans de prison avec sursis, et déclaré inéligible pour trois ans, son ex-épouse ayant bénéficié d'un emploi fictif d'assistante parlementaire entre 2002 et 2013.

Outre une amende, il doit rembourser plus de 400.000 euros de rémunérations indues à l'Assemblée nationale. A la suite de sa condamnation, Philippe Martin a annoncé qu'il se retirait de la vie politique et démissionné de la présidence du conseil départemental, ainsi que de son poste de conseiller du Gers.

 

AFP.


Voir aussi

Gers

22/11/2022 17:58

C'était lors de la 19e étape du Tour de France, le 22 juillet à...

Gers

30/09/2022 08:53

Un ancien légionnaire est présenté à un juge d’instruction...

Gers

06/09/2022 17:46

Le supercellule orageuse a fait de gros dégâts dans cette commune gersoise...