Il vient d'être relâché

 

L’auteur des menaces de mort à l’encontre du maire de Septfonds a été interpellé par les gendarmes.

 

Sur les réseaux sociaux, il avait menacé de brûler la mairie, s’en prendre aussi à l’édile Jacques Tabarly. Il reprochait au représentant de la petite ville de Tarn-et-Garonne d'accueillir des réfugiés Yezidies sur le territoir communal.

Le mis en cause est un individu originaire de Montech, âgé de 31 ans et jamais condamné. En garde à vue, il a regretté ses propos, s’est excusé pour ses écrits irréfléchis. La fin de garde à vue à la gendarmerie a été prononcée : le mis en cause a été relâché ce lundi.

 

Il sera convoqué en novembre au tribunal correctionnel et devrait être poursuivi pour incitation à la haine et provocation à commettre un crime par voie électronique. L'enquête a été menée par les gendarmes de la Cob (communauté de brigades) de Caussade. 

 

LIRE AUSSI → INFO 100% - Menaces de mort à l'égard du maire de Septfonds : enquête préliminaire ouverte


Voir aussi