Même à 92 ans, la victime a vite compris le petit manège de la femme de ménage.

 

L’aide-ménagère était un escroc à Toulouse.

Missionnée par une association, elle aurait volé 30 000 euros à une mamie handicapée résidant dans le quartier du Mirail. Pendant un an et demi, entre début 2019 et juillet 2020, l’agent faisait le ménage mais aussi les courses avec la carte bancaire de la dame de 92 ans. Sauf qu'elle se serait servie allègrement sur les comptes de la victime, achetant divers objets et finançant même ses crédits à la consommation... Jusqu’à ce que la nonagénaire s’aperçoive de grosses (et suspectes) sorties d’argent. La mise en cause de 33 ans a été placée en garde à vue par les enquêteurs du Mirail vendredi. Elle a nié les faits face aux policiers, expliquant qu'elle avait remboursé la grand-mère.

Au vu des indices graves et concordants, la trentenaire a été déférée et sera jugée dans le cadre d'une comparution immédiate.