Le maire de Toulouse a exprimé des doutes avant la prise de parole de Jean Castex.

 

Alors que le premier ministre prend la parole à 18 heures pour annoncer de probables nouvelles restrictions, Jean-Luc Moudenc craint l’impact économique du couvre-feu généralisé à 18 heures, le maire de Toulouse et président de la Métropole s'est interrogé lors de ses voeux le rapport bénéfice sanitaire / risque économique d'une telle mesure : "je redoute les conséquence économiques, cela va fragiliser un peu plus les petits commerces indépendants. J'ai des doutes sur l'efficacité sanitaire."

 

Sur la vaccination, alors que l’Etat accélère, la mairie se veut "support" : 5 centres communaux seront bientôt ouverts (Daurade, Centre des congrès ainsi que Bourbaki, Limayrac et Caserne Niel pour vacciner les médecins libéraux). Une mairie de Toulouse « support » aussi pour identifier les seniors vulnérables explique Jean-Luc Moudenc " on a déjà des repérages de seniors isolés [...] nous sommes en train de les contacter pour qu'ils puissent bénéficier du vaccin, à partir de la semaine prochaine."

 

 

Jean-Luc Moudenc s’est par ailleurs félicité de l’arrivée des premiers renforts de policiers nationaux à Toulouse (13 depuis le 30 décembre). Il seront 111 nouveau policiers nationaux à Toulouse d'ici la fin de l'année. Le maire de Toulouse a aussi confirmé le doublement des patrouilles de policiers municipaux dans les quartiers et l’ouverture des premières permanences de police municipale : elles sont prévues dès le premier trimestre à Borderouge et St Simon.