C’est une petite surprise à Castres : ce n’est pas Jean-Paul Piloz qui mènera la liste du Rassemblement National pour les élections municipales des 15 et 22 mars prochains.

L’actuel élu, qui avait réunit 13% des castrais au second tour en 2014, prendra la troisième place d’une liste menée par Jean-Jacques Gros, castrais de longue date.

Ce chirurgien orthopédiste à la retraite, âgé de 72 ans, revendique de fortes attaches castraises et sud tarnaises. En plus d’avoir exercé à Albi ou Lavaur, il a été médecin au 8ème RPIMA entre 1999 et 2012, dans le cadre de la réserve opérationnelle. Il a ainsi suivi les « opex » en Bosnie ou au Tchad.

Politiquement, son engagement au FN, depuis RN, date des années 80. Il a ainsi été candidat aux régionales en 1986, ou encore aux cantonales à Graulhet.

Pour cette campagne, Jean-Jacques Gros a ciblé trois axes principaux : la réduction des impôts locaux, la sécurité et le rééquilibrage entre le centre-ville et la périphérie. Il insiste également sur « le respect de notre mode de vie » et vise « certaines communautés » qui se font remarquer lors de mariages par exemple.

La liste RN est quasiment bouclée. La numéro 2 sera Virginie Callejon, qui était la candidate RN aux dernières législatives.

 

Photo : Jean-Jacques Gros (au centre), entouré de ses co-listiers et du secrétaire départemental du RN.