Sur le littoral du département, la commune d'Argelès-sur-Mer a subi de plein fouet l'épisode méditerranéen. Certains habitants ont dû même quitter leurs logements inondés.


De nombreux dégâts sont à constater dans les Pyrénées-Orientales, après les intempéries de la nuit dernière. Les pluies intenses qui traversaient le sud de la France ont engendré quelques inondations sur les routes du département. Des communes ont été plus impactées que d’autres, notamment à Perpignan ou Cabestany où des "mini -tornades" ont éclaté. Sur le littoral, on parle de nuit cataclysmique, c’est en tout cas ce que nous affirme le maire d’Argelès-sur-Mer, Antoine Parra. 

"Si je vous raconte le temps passé entre deux heures et cinq heures du matin je vous raconterai l'apocalypse"

Antoine Parra, maire d'Argelès-sur-Mer


Selon le maire, si les dommages ne sont pas trop graves, c'est grâce au plan de prévention de la commune, qui a tenu à alerter ses administrés par mail et par message des mesures à suivre en cas de telles intempéries. Les service de la mairie ont d'ailleurs oeuvré durant deux jours pour palier aux problèmes que pouvait engendrer ces fortes précipitations. 

Parmi les mesures préventive, l'accueil au sein de la salle polyvalente d'Argelès-sur-Mer. Les sinistrés pouvait alors se rendre au sein de cet espace, où ils leur été offert un toit, de la nourriture et des boissons. 

Une aide nécessaire notamment pour ce jeune couple qui a vu sa maisonnette être inondée. Dylan et Delphine se sont installés il y a un mois à peine à Argeles sur Mer, et viennent déjà de passer leur plus mauvaise nuit, à cause des intempéries.

"J'étais efffondrée de voir toute la maison trempée, le home-cinéma qui trempait dans l'eau, l'eau qui était montée dans les penderies"

Dylan
Delphine