Une femme retrouvée morte à son domicile à Senouillac dans des circonstances troublantes.

 

Mardi, en fin de journée, Sandra Vicente, adjointe au maire de Senouillac, a été retrouvée chez elle, décédée. La femme à mobilité réduite porte des traces de morsures de chiens "pouvant être mortelles". Une enquête a été ouverte pour éclaircir les circonstances de la mort de cette élue de 38 ans, et une autopsie va être réalisée selon Frédéric Cousin, substitut du procureur du parquet d'Albi.  

 

Le compagnon de Sandra Vicente, qui a découvert le corps sans vie, a trouvé leurs deux rottweilers, chiens de catégorie 2 nécessitant un permis, à côté du cadavre. Le parquet a indiqué que des traces de sang ont été retrouvées dans la gueule des animaux. Les chiens ont été amenés chez un vétérinaire. Le compagnon devrait faire euthanasier les chiens.