Il a été arrêté à Castres et mis en examen samedi pour assassinat(s).

 

Nouvelle révélation de 100% après l'assassinat de l'Albigeois Adj Benykhlef à Toulouse, mercredi, quartier Bonnefoy.

Des détonateurs auraient été retrouvés dans la voiture du tueur présumé, un Castrais arrêté dans la sous-préfecture du Tarn jeudi, après moins de 24 heures d'enquête du SRPJ (Service régional de police judiciaire) de Toulouse. 

L’homme a été mis en examen pour assassinat(s), possiblement pour d'autres chefs d'inculpation, et placé en détention provisoire samedi.

 

Le meurtrier présumé d’Adj Benykhlef - tué de 6 balles de 9 mm - s’appellerait Gibralta. Ce Castrais déjà condamné à 15 ans pour meurtre, était aussi recherché comme auteur présumé dans un deuxième dossier d’homicide, ainsi que dans un dossier de séquestration. 

Il aurait fait valoir son droit au silence durant sa garde à vue, mais, fait très inquiétant : des détonateurs ont été retrouvés dans l'une des voitures qu'il utilisait. Dans quel but possédait-il ce type matériel ? Projetait-il d'en faire usage, et si oui quand ? Autant de questions auxquelles essaieront de répondre les enquêteurs de la PJ qui poursuivent les investigations.

 

LIRE AUSSI

 

Affaire Benykhlef : comment la PJ de Toulouse a solutionné un assassinat en moins de 24 heures
L'assassin présumé de Hadje Benykhlef  a été arrêté aujourd'hui à Castres
L'Albigeois abattu à Toulouse hier soir s'appelait Hadje Benykhlef