Un vaste coup de filet des gendarmes a été mené, ce mardi matin tôt, en plusieurs points de la commune de Graulhet.

Après plusieurs mois d'une enquête difficile, les militaires auraient interpellé plusieurs individus dans le quartier de Crins et d'En Gach, selon des éléments recueillis sur place. Au moins une interpellation aurait été aussi menée à Laboutarié. Les mis en cause seraient liés à un vaste trafic de cocaïne. Les premières constatations laissent apparaître que le coup de filet, lancé à l’aube, est une opération conjointe de la Section de recherches de Toulouse et du groupement de gendarmerie du Tarn. L'hélicoptère du détachement aérien de la gendarmerie (DAG) survolait ce matin différents secteurs et plusieurs dizaines de militaires quadrillaient la zone. Des témoins affirmaient avoir vu l'hélicoptère survoler des habitations pendant plus d'une heure. 


Des vrais "pro" du trafic 


Toujours selon nos informations l’équipe de malfaiteurs visée, composée d'une dizaine de personnes, aurait donné beaucoup de fil à retordre aux enquêteurs. Il s’agit d’individus « dangereux, extrêmement méfiants » et « aguerris aux techniques du grand banditisme » ; « ils sont ce qu’on appelait naguère des "beaux mecs" » qui « ont longtemps déjoué les techniques de filatures et de surveillance des enquêteurs » nous explique-t-on de source proche du dossier. En gros, les voyous savaient "nettoyer" les véhicules et tromper les appareils d'écoute utilisés par la gendarmerie. Des pros. Les gardes à vue débutaient pour des faits de trafic de stupéfiants en bande organisée, elles peuvent durer jusqu’à 96 heures consécutives.
 

Des perquisitions en cours le matin

Les perquisitions quartier En Gach, commençaient vers 9 heures. Un pavillon et un véhicule à proximité du quartier de Crins étaient également fouillés à l’aide du « chien stup’ » en présence de suspects menottés. Les gendarmes enlevaient un peu plus tard une Clio immatriculée dans l’Allier, alors que des jeunes du quartier protestaient contre la saisie. Ni le groupement de gendarmerie du Tarn, ni la Section de recherches n'a souhaité commenter nos informations. 

Selon le parquet de Castres, plus de 2 kg de cocaïne et plusieurs armes de poing ont été saisies. Démontrant ainsi "un lien probable avec le milieu du grand banditisme". 120 gendarmes étaient mobilisés ce mardi, dont l'antenne GIGN de Toulouse. L'enquête se poursuit sur commission rogatoire d'un juge d'instruction. 

 

LB avec Brice Vidal. 


Voir aussi

Tarn

01/07/2022 11:14

Guerric Jehanno sera à nouveau jugé pour le meutre de la jeune Tarnaise

...

Tarn

30/06/2022 11:33

Lors du dernier Conseil municipal de Castres (Tarn), les élus ont...

Tarn

30/06/2022 11:30

Après plusieurs semaines de baisses du nombre de cas, l'épidémie de...