Plus de 700.000" volailles, principalement des canards, ont déjà été abattues.

 

Le périmètre dans lequel les préfets peuvent ordonner un abattage préventif de volailles autour de foyers confirmés de grippe aviaire a été élargi et concerne désormais cinq départements, selon un décret paru mardi au Journal officiel. Selon cet arrêté, en date du 11 janvier et publié mardi, "peuvent être ordonnés par le préfet des abattages préventifs de volailles dans l'ensemble des communes des départements suivants: Gers (32); Landes (40); Pyrénées-Atlantiques (64); Hautes-Pyrénées (65)". Et dans le département du Lot-et-Garonne, ces abattages préventifs peuvent être ordonnés dans 11 communes, est-il précisé. Un précédent arrêté, publié le 3 janvier, concernait plus de 110 communes des Landes et 15 communes des Pyrénées-Atlantiques.

Ces mesures ont été prises "considérant la propagation rapide du virus responsable de l'influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 dans l'avifaune et chez des volailles d'élevage et la nécessité de prévenir le risque d'extension de l'épizootie", est-il indiqué. La France compte désormais 198 foyers de grippe aviaire, dont 170 dans les Landes, principalement dans le bassin de la Chalosse qui présente une très forte densité d'élevages de canards pour le foie gras, a indiqué mardi le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, lors de ses voeux à la presse.

Depuis la découverte d'un premier foyer dans un élevage des Landes début décembre, "plus de 700.000" volailles, principalement des canards, ont été abattues, "dont une grande majorité à titre préventif", selon le ministre.

 

 

avec AFP.