Un homme a été tué et deux blessés "avec une arme de gros calibre" lundi 10 août au soir près d'une station de métro dans un quartier sensible de Toulouse confronté à un important trafic de drogue.

Les faits se sont déroulés lundi vers 22h50 chemin des Izards, près de la station de métro Trois Cocus. L'homme tué, âgé de 29 ans, n'était pas connu des services de police, contrairement aux deux blessés, connus pour des affaires de stupéfiants et déjà condamnés, selon le parquet.

Leur vie n'est pas en danger.

   Mardi matin, une tache de sang, en partie camouflée par du sable, était toujours visible place Micoulaud, au coeur du quartier, devant le bureau de La Poste.

   Une "dizaine de douilles d'arme de gros calibre" ont été retrouvées par les forces de l'ordre sur place,  le secrétaire régional du syndicat Unité SGP Police Didier Martinez.

   "Une nouvelle fois, les armes ont parlé et c'est du gros calibre. Et ça se passe sur la voie publique. Les passants ont été très choqués, c'était la panique", a-t-il ajouté.

   Une enquête pour "assassinat" et "tentative d'assassinat" a été  ouverte.

 

Les syndicats de police dénoncent, encore une fois, la violence grandissante dans la Ville Rose et le manque de réponse pénale.

 

 

David Leyraud, du syndicat Alliance

 

Du côté d'unité SGP Police, on dénonce un "abandon" de Toulouse, 4ème ville de France. Alors que fin juillet, le gouvernement  annonçait que la ville de Nice bénéficierait de plus de moyens policiers à la suite d'une fusillade survenue en pleine rue. On demande donc des renforts pour lutter contre la recrudescence de violence.

Didier Martinez, d'Unité SGP Police