Le restaurant La Tomate du Jardin a ouvert ses portes au public ce lundi, à Daumazan-sur-Arize.

 

Le propriétaire de ce restaurant avait déjà prévenu d’une future réouverture, c’était lors de la manif des restaurateurs en décembre dernier. C’est désormais chose faite.

Ce lundi 1er février 2021, Lionel Sévéne a accueilli une vingtaine de personnes dans son restaurant La Tomate du Jardin, à Daumazan-sur-Arize, sous l’œil des gendarmes. Sur place, les miliaires ont attentivement relevé les identités des personnes présentes.

"Faire ce qu'on aime"

Malgré les menaces du ministre de l’économie, ce lundi, qui promettait des sanctions à tous les frondeurs – suspension d’un mois du fond de solidarité -, Lionel Sévénes, chef depuis 10 ans, était décidé à désobéir. Et ouvrir son établissement : "montrer à nos gouvernants élus par le peuple qu'on veut continuer de travailler, faire ce qu'on aime faire par dessus tout. On aime recevoir les gens pour qu'ils retrouvent le moral". 

 

Lionel Sévéne - Propriétaire du restaurant La tomate du Jardin

​​

Un acte de résistance

Pour Lionel "notre liberté n'a pas de prix et force est de constater que la démocratie s'effiloche de jours en jours" explique celui qui affirme "on prend un risque on en a conscience et nous sommes prêts à braver l'interdiction de Mr Le Maire." Son établissement ferme normalement du mois de novembre au mois d'avril "mais vue la gabegie, on a pris le parti d'ouvrir et sortir de l'hivernage" pour "montrer aux gens qu'on est là !"  Pour Lionel "c'est pas seulement les restaurateurs mais l'ensemble des Français qui sont maltraités. Que nos confrères fassent comme nous !"