Le syndicat réclame des moyens supplémentaires.

La semaine dernière, plusieurs surveillants de la maison d'arrêt d'Albi ont été pris à partie par des détenus. Certains ont même été blessés.

Ce dimanche par exemple, c’est un détenu connu pour son profil psychiatrique inquiétant, qui s'en est pris à des gardiens. Il s'est jeté sur eux sans aucune raison. L'un des surveillants a eu le bras retourné, un second a failli être étranglé. L'homme a aussi tenté de mordre un troisième agent.

Lundi dernier, c'est un surveillant qui a été roué de coups après une fouille de cellule, "il souffre de plusieurs traumatismes".

Eric Pujol pour le syndicat FO Pénitentiaire à Albi revient sur ces agressions à répétition:

 

 

 

 

 

Le syndicaliste réclame une meilleure prise en charge des détenus qui ont des problèmes psychiatriques sérieux, avec un déplacement vers des milieux médicalisés, "qu'ils soient transférés dans des  établissements où ils pourront être pris en charge". Ces détenus ne doivent pas "être laissés à l'abandon":

 

Et le syndicat voudrait aussi de meilleurs moyens pour lutter contre la présence des téléphones portables en prison.