Ex-collègues à la mairie du Barcarès et maintenant amis, Flo et Nono sont fiers de représenter le pays catalan "sur les pistes de la terre rouge" mardi prochain sur M6. Ils ont répondu à notre micro 100%.


Ils ont participé à l’aventure d’une vie. Deux catalans font partie de la nouvelle saison de Pékin Express qui démarre mardi prochain sur M6. Florent, 37 ans et Noël 48 ans, sont présentés comme le binôme des "collègues catalans".

Les deux amis se sont rencontrés par le biais du père de Florent, avant de travailler plusieurs années ensemble au service des déchets verts de la mairie du Barcarès. Depuis, Florent a monté avec un ami une entreprise dans le béton imprimé à Claira.


Les inscriptions, les castings

On peut dire qu’il n’a pas fallu longtemps pour que les deux hommes se motivent à s’inscrire au casting de Pékin Express. "J’étais en train de regarder la dernière saison de Pékin Express sur M6 Replay. Et puis je ne sais pas pourquoi, mais j’ai appelé Noël et je lui ai dit : "Noël, t’es chaud on fait Pékin Express ?" Et on s’est inscrit", nous raconte Florent. "C’est vrai. Moi connaissant Flo, comme c’est quelqu’un de motivé, il va toujours de l’avant. Moi j’aime bien faire plaisir, donc j’ai dit "oui Flo, avec plaisir on fonce"", répond Noël.
 

Florent et Noël : Inscription


Après cela, ça y est, la machine est lancée et ils ne peuvent plus reculer. Pourtant, ce n’était pas forcément gagné, nous dit Florent. "Quand on est parti sur Paris faire les castings, au début je me rappelle que Noël me dit : "Flo t’es sûr ?" Je lui dis : "écoute on essaye de toute façon !" Et après, on s’est pris au jeu tous les deux." Pékin Express représentait en fait un grand défi pour Noël,  "quelque chose d’extraordinaire".
 

Florent et Noël : Casting


Un binôme entre fougue, expérience, et engueulades

Pour la 14ème saison de Pékin Express, vous allez donc pouvoir suivre un binôme 100% catalan, qui devrait vous émouvoir et vous faire rire. Les deux amis ont en effet un caractère bien trempé. Cela fait partie de leurs forces et de leurs faiblesses, qu’ils nous ont d’ailleurs cité à notre micro. "Moi je suis quand même assez physique, je cours beaucoup. Je pense avoir un gros mental. Et l’avantage qu’a Noel, c’est qu’il arrive à me recadrer. Il a certain âge déjà. Moi je suis plus jeune, je suis un peu plus foufou", nous dit Florent.

Noël acquiesce. "Il se trouve que quand on est ensemble, ça ouvre toutes les portes. C’est l’apothéose, tout explose. Ma force à moi, c’est mon expérience. Je n’ai pas le même âge que Flo, donc il a fallu que je le canalise. Et je lui disais : "toi, tu es ma barque et ma voile, et moi je serai derrière", et on avance ensemble." Mais les fans de Pékin Express le diront, il faut aussi traverser certaines tempêtes. Vivre une expérience 24h/24h à deux, ça ne se passe pas sans accroc. "On gueule beaucoup, il faut être honnête. On s’engueule énormément. Mais ce ne sont pas des engueulades de méchanceté, d’où vient notre force."
 

Florent et Noël : Forces et faiblesses


L’expérience : "Sempre endavant !"

Il n’est pas habituel de voir des candidats des Pyrénées-Orientales dans Pékin Express. La dernière fois, c’était en 2014, pour une saison remportée par les amies catalanes Caroline et Sabrina. Six ans après, c’est au tour de Florent et Noël de faire briller la Catalogne. C’est d’ailleurs le défi que se sont lancés les deux Salanquais. "J’avais parlé avec Noël et je lui ai dit : "écoute, on est un petit département et on est fier d’être catalans tous les deux, il faut qu’on porte ce drapeau." Noël m’a suivi tout de suite. On veut montrer que malgré que l’on soit un petit département, on peut s’en sortir en étant comme on est", explique Florent.

S
entiment partagé pour Noël, qui souhaite également rendre fiers ses proches. "Pour moi c’était un devoir, un challenge. Je faisais surtout cette course pour la partager avec tout le monde. Parce que je sais qu’il y a beaucoup de gens qui vont se reconnaître en Flo et moi."
 

Florent et Noël : Fiers d'être catalans


Les deux hommes ont d’ailleurs le projet de passer chaque mardi soir avec des proches différents, pour savourer leur "magnifique" et "difficile" expérience.  "En rencontrant toutes ces cultures, et tout l’amour qu’ils nous ont apporté ces gens, ça nous a vraiment fait avancer. On ne ressent pas la douleur finalement. On était à fond tout le temps, à 100%, 100% pays catalan, sempre endavant !", conclut Noël.

Pour suivre le binôme catalan, rendez-vous sur M6 ce mardi 23 février pour le premier épisode de "Pékin Express : Sur les pistes de la terre rouge". Une saison qui a d’ailleurs connu un tournage plus que mouvementé. Il a notamment été perturbé par un accident pendant la course, mais aussi par la crise sanitaire. Florent et Noël ne pouvaient évidemment pas trop en dire pour ne rien révéler. "Cela a été très bien géré par la production", nous ont-ils assuré.

 

Florent et Noël : Expérience