Il avait été condamné en 2005 dans une affaire de violences ayant entrainé la mort

 

100% vous révélait hier soir que l'homme abattu quartier Bonnefoy à Toulouse était natif d'Albi. Il n'a pas survécu.

On vous en dit plus ce matin. La victime s'appelle Hadje Benykhlef, né en 1988 dans le chef-lieu du Tarn. Il résidait à Toulouse depuis plus de 10 ans.

Il a été condamné dans une affaire de 2005, alors qu'il était mineur. Une enquête pour meurtre qui a été requalifiée. Benykhlef a écopé de 3 ans de prison pour ces faits.

 

Retour sur les faits

L'homme a été abattu à Toulouse ce mercredi soir vers 19h45. L’individu de 31 ans a été touché à six reprises au dos avec une arme à feu, probablement du 9mm.

Il habitait au niveau du 205, rue du faubourg Bonnefoy mais a été tué vraisemblablement par un seul tireur dans le parking qui donne sur le n°8 rue Raoul Ponchon.

Il été transporté grièvement touché à l’hôpital Rangueil : la victime n’a pas survécu à ses blessures. Elle est décédée pendant la tentative de réanimation opérée par le Samu. 

Le tueur avait visiblement un complice dans le véhicule blanc l'ayant conduit sur le lieu du crime. Le mobile reste flou pour le moment selon une source proche de l'enquête. Elle a été confiée au SRPJ (Service régional de police judiciaire) de Toulouse.

 

 

Benykhelf a-t-il été rattrapé par son passé ?

Et si l'assassinat de Benykhlef était lié à l'affaire Wuillermin ? Le 8 juin 2005, un coup de carabine tuait Vincent Wuillermin, 16 ans, à Albi. En 2008 la Cour d'Assises des mineurs du Tarn condamnait pour cela Hadj Benykhlef à 3 ans de prison dont 1 an avec sursis. L'homicide volontaire a été écarté. Une peine confirmée en appel. Le jeune Franco-algérien a été remis en liberté au sortir de la première instance.

Son assassinat a-t-il un lien avec les fantômes du passé lointain de Benykhlef ? Rien ne permet de l'affirmer à ce stade. Une information judiciaire est ouverte pour faire toute la lumière sur cette affaire.

 

NOS REVELATIONS ICI →  INFO 100% - Un Albigeois tué de plusieurs balles à Toulouse