Le tribunal d’instance de Castres a rendu ce jeudi sa décision dans le conflit entre un couple, installé dans le hameau du Margnès, dans le Lacaunais, sur la commune de Fontrieu, et une société exploitante d’éoliennes, 3D Energies.

Le couple souhaitait que soit reconnu un « trouble anormal de voisinage » créé par les éoliennes installées près de leur maison. Ils invoquaient notamment un  préjudice sonore, visuel et moral. Ils ont même dû déménager.

Ce jeudi, le tribunal d’instance de Castres a débouté le couple de sa plainte. « Le juge a considéré que le préjudice, sans être nié, n’est pas démontré », explique l’avocate des plaignants, maître Alice Terrasse, surprise par cette décision. « Nos expertises, contradictoires, étaient claires » estime celle pour qui aucun doute n’était possible sur le lien entre les troubles ressentis par ses clients et la présence des éoliennes.

 Il reste au couple tarnais la possibilité de faire appel.