Il avait roulé sur un gendarme en voiture à Toulouse. Et il a fallu 3 ans pour mettre le grappin sur ce Toulousain de 40 ans.

En août 2018, lors d’un accident sans gravité au Pont Saint-Michel, les choses s’étaient envenimées. Le responsable de l'accrochage avait voulu quitter les lieux de l'accident, la victime un gendarme hors service s'emparait alors de ses clés. Mais un troisième individu se mêlait à l'affaire, accusant l'auteur de l'accident de violences. Ce dernier serait devenu comme fou, il aurait frappé le militaire de 52 ans pour récupérer ses clés de contact. Y parvenait. Et en s'enfuyant il roulait carrément sur le pied du gendarme. Bilan : un membre broyé et 104 jours d’ITT ! La police a récupéré la procédure en septembre dernier, et l'enquête s'est accélérée. Grâce notamment aux images de vidéo-surveillance, la voiture du mis en cause a été identifiée.

L'homme vient d'être présenté à la justice ce jeudi, après sa garde à vue au commissariat. Il doit passer en comparution immédiate. 

 


Voir aussi

Haute-Garonne

08/12/2021 22:58

L’ancienne porte-parole de Génération Identitaire s’est fait...

Haute-Garonne

08/12/2021 13:21

Le projet Exilios d’une équipe étudiante de l’Insa a remporté le...

Haute-Garonne

08/12/2021 12:15

C'était une demande de deux associations et un syndicat.
...