Macron déclare la guerre au coronavirus et restreint fortement les déplacements des Français

 

 

Emmanuel Macron a pris une mesure inédite dans l'histoire récente de la France en annonçant une restriction sévère des déplacements de la population, parce que le pays "est en guerre" contre la pandémie du coronavirus.

Les contaminations en France ont marqué une nouvelle progression de 1.210 cas et 21 décès en 24 heures, portant le total à 148 décès et 6.633 cas depuis le début de l'épidémie, selon Santé publique France.

Le chef de l'Etat a aussi annoncé le report du second tour des élections municipales et la suspension de toutes les réformes dont celle des retraites, aussi emblématique que contestée.

Les "déplacements seront fortement réduits pour 15 jours au moins" à partir de mardi midi pour "limiter au maximum les contacts" et lutter contre l'expansion du coronavirus, a expliqué Emmanuel Macron.

Il ne sera ainsi plus possible de "retrouver ses amis ou aller au parc", et "seuls doivent demeurer les transports absolument nécessaires", "pour se soigner", faire ses courses ou encore "aller au travail quand le travail à distance n'est pas possible", a détaillé le chef de l'Etat. "Toute infraction à ces règles sera sanctionnée", a-t-il averti. "Le mot d'ordre est clair: restez chez vous!", a ajouté le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Ceux qui circuleront devront "être en mesure de justifier leur déplacement", a précisé le ministre, et 100.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour contrôler. L'amende, pour les contrevenants, sera portée à 135 euros.

  

AFP