Il concerne toute la population présente dans quatre stations de ski de Haute-Garonne.

 

Les autorités veulent "maintenir la lutte contre la Covid-19 pendant les vacances scolaires".

 

Un dispositif ciblé

 

Préfecture et ARS indiquent ce mardi que "l’affluence actuelle relevée dans les stations de ski est propice à une action de dépistage collectif" pour lutter contre la Covid-19 dans les quatre stations de ski de Haute-Garonne (Peyragudes, Superbagnères, Le Mourtis et Bourg d’Oueil). ARS et service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de Haute-Garonne, avec l’appui des collectivités territoriales et des gestionnaires des stations de ski vont mener cette opération avec des tests antigéniques qui "permet un résultat en 30 minutes".

"Nous visons les vacanciers et avons espoir qu'ils viennent dans ces accueils de proximité" nous explique Marie Paule Demiguel, la sous-préfète de St Gaudens. "La première alerte avait été celle de variants non britanniques, mais cette fois l'objectif est presque plus large : répérer les covid classiques permet aussi de ralentir l'épidémie" ajoute la représentante de l'Etat dans le Comminges.


Où se faire dépister ?


Les tests se feront sans rendez-vous et seront accessibles gratuitement à celles et ceux qui le souhaitent. Trois sites temporaires de dépistage seront ouverts :
•    Mercredi 24 février :
   station de Peyragudes de 10h00 à 16h00 – salle hors sac versant Les Agudes
  station du Mourtis de 10h00 à 16h00 – salle hors sac
•    Jeudi 25 février :
   station de Bourg d’Oueil de 14h00 à 16h00 – front des pistes

Par ailleurs, jeudi 25 février de 10h00 à 12h00, un accueil à la station de Superbagnères permettra la sensibilisation et l’orientation du public vers les lieux de dépistage locaux de Bagnères-de-Luchon (laboratoire d’analyses médicales – 4 place Gabriel Rouy, pharmacies, etc.).
 

Un premier dépistage massif il y a 10 jours

 

Du vendredi 12 au dimanche 14 février, 1581 personnes ont pu bénéficier d’un test de dépistage dans le Luchonnais, "soit près de 25% de ce bassin de population qui accueille également des touristes en cette période de vacances scolaires" précisaient les autorités.

L’analyse de ces échantillons "a confirmé la détection de 22 personnes contaminées au virus Covid-19 dont 13 échantillons sont encore en cours de caractérisation, 1 seul variant sud-africain ou brésilien et 2 variants anglais ont été confirmés". Le faible taux de positivité (1,4%) "est un indicateur rassurant quant au niveau de circulation des variants dans cette vallée."