Lors d'une opération de surveillance dans le quartier de Lapanouse à Albi, dimanche soir, les Policiers de la BAC ont contrôlé un individu suspecté de se livrer à la revente de stupéfiants.

L'homme était en possession d'un morceau de résine de cannabis de un gramme et de cinq capsules d'un gramme de cocaïne chacune, d'une balance électronique, ainsi que de la somme de 1150 euros. Il a été placé en garde à vue au commissariat, où il a expliqué être consommateur de stupéfiants, donnant des explications fantaisistes quant à sa présence sur les lieux et à la provenance de la somme d'argent.

Déjà condamné pour trafic de stupéfiants, l'intéressé était passé recemment rentre les mains des enquêteurs albigeois pour une autre affaire d'utilisation de carte bancaire volée: une jeune étudiante s'était présentée au commissariat le 10 septembre dernier, pour signaler que sa carte bancaire lui avait été dérobée quelques jours plus tôt et que des prélèvements avait été effectués entre le 07 et le 10 septembre.

Il s'agissait d'achats "sans contacts" dans divers commerces albigeois, pour un montant d'un peu moins de 400 euros. "Les investigations étaient orientées vers les commerces concernées et toutes images disponibles étaient exploitées", explique la police dansun communiqué. "Ce travail permettait de mettre en cause un individu comme étant l'auteur de ces utilisations".

Le 17 septembre dernier, les fonctionnaires de la BAC ont repéré un individu correspondant en tout point aux photos diffusées. Le suspect avait sur lui de nombreux effets susceptibles d'avoir été achetés avec la carte volée. Mais les investigations devant se poursuivre  pour établir la reponsabilité du mis en cause sur toutes les utilisations frauduleuses de la carte volée, il avait été laissé libre le 18 septembre jusqu'à son interpellation pour les faits relatifs aux stupéfiants ce dimanche.