Une allocution très attendue. Le chef de l'État s'est adressé aux Français ce jeudi.

Il a évoqué "la plus grave crise sanitaire qu'ait connue la France depuis un siècle" pour décrire la pandémie de Coronavirus. "Nous ne sommes qu'au début de cette épidémie. Partout en Europe elle s'accélère et elle s'intensifie. Face à cela, la priorité absolue pour notre nation sera notre santé. Je ne transigerais sur rien et un principe nous guide pour définir nos actions" a déclaré le chef de l'Etat.

La "priorité absolue" : protéger les personnes à risque. "Il faut continuer de gagner du temps et suivre celles et ceux qui sont les plus fragiles. Je demande ce soir à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans celles et ceux qui souffrent de maladies respiratoires de rester autant que possible à leur domicile. Elles pourront bien sûr sortir de chez elle mais elle doivent limiter leur contact au maximum".

Emmanuel Macron maintient le premier tour des élections municipales prévues dimanche. Il a annoncé en revanche la fermeture des établissements d'enseignement ; "Il faut continuer de gagner du temps et de continuer à faire des sacrifices et d'en faire davantage. Dès lundi et jusqu'à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés. Fermés pour une raison simple : nos enfants et nos plus jeunes, selon les scientifiques, sont celles et ceux qui propagent, semble-t-il, le plus rapidement le virus".

Le président de la République a précisé "les transports publics seront maintenus, car les arrêter, ce serait tout bloquer, y compris la possibilité de soigner."

L'Europe doit réagir "fort et vite" par la "relance" économique a-t-il ajouté.