La France a prolongé lundi d'un mois son confinement

 

Emmanuel Macron a annoncé un début de déconfinement à partir du 11 mai, accompagné d'une réouverture progressive des écoles et des crèches qui a été aussitôt critiquée, alors que le bilan de l'épidémie du Covid-19 approche désormais 15.000 morts en France.

"L'épidémie commence à marquer le pas" et "l'espoir renaît", a souligné le président, tout en reconnaissant des "failles" et que la France n'était "à l'évidence pas assez préparée" à la pandémie.

"Rien n'est acquis", a souligné le chef de l'Etat, qui a commencé son allocution juste après les applaudissements de 20H00 saluant les soignants qui luttent depuis des semaines dans les hôpitaux dont certains sont "saturés", a ajouté le chef de l'Etat.

Selon un dernier bilan lundi soir, l'épidémie de coronavirus a fait 14.967 morts en France. Créant la surprise, Emmanuel Macron a annoncé qu'à partir du 11 mai, seraient rouvertes "progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées". En revanche, dans l'enseignement supérieur, "les cours ne reprendront pas physiquement avant l'été".

 

AFP.