Jean Castex a annoncé l'extension du couvre-feu.

 

La totalité de la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne, le Tarn, les Pyrénées-Orientales, l’Ariège, les Hautes-Pyrénées, l'Hérault et les Pyrénées-Atlantiques sont concernés par l’extension du couvre-feu. La mesure s’étend donc à 38 nouveaux départements et la Polynésie, de 21h à 6h, pour six semaines et à partir de vendredi minuit. Il faudra une attestation pour sortir après 21h. 46 millions de Français de 54 départements en tout seront donc désormais soumis au couvre-feu.

 

Suite au Conseil de Défense d’hier, Jean Castex annonce que « la deuxième vague est là » en France, comme dans toute l’Europe. Depuis l'annonce du couvre-feu à Toulouse la semaine dernière, les départements voisins se préparent à cette éventualité. Avec des indicateurs préoccupants, notamment les taux d’incidence, les différentes préfectures ont prévenu qu’un tour de vis serait nécessaire pour lutter contre la circulation active du virus. Depuis vendredi 17 octobre, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence sanitaire sur le territoire national, ce qui a permis aux préfets de prendre des mesures complémentaires au cas par cas, en fonction de la situation locale.

Le taux d’incidence en France atteint 251 cas pour 100 000 habitants, soit 40% de progression en une semaine. Toutes les tranches d’âge sont touchées, mais particulièrement les plus de 65 ans. Le Premier Ministre a fait état d’une occupation croissante en réanimation partout en France. « Le mois de novembre sera éprouvant » souligne-t-il.

Dans les autres départements, des interdictions perdurent, comme l’interdiction des rassemblements de plus six personnes sur la voie publique ou les restrictions dans les restaurants. Jean Castex a prévenu que le couvre-feu pourrait être étendu à d’autres départements la semaine prochaine.

Le gouvernement a aussi dévoilé la nouvelle application Tous Anti Covid, après le flop de la première application StopCovid.

 

 

Le Tarn et Garonne et ses taux d'incidence record

 

"La circulation virale atteint désormais un niveau très élévé dans tout le département et pas seulement dans l’agglomération de Montauban" indiquait le préfet Pierre Besnard ce jeudi. A la date du 21 octobre, le département affiche un taux de positivité "de 15,5 % et un taux d’incidence de 279,5/100 000 habitants." En outre, cette circulation très active du virus se traduit par "une augmentation régulière du nombre d’hospitalisations pour covid-19 et d’admission en soins critiques."  Le taux d'incidence chez les 65 ans et plus atteint 413 cas pour 100 000 habitants sur le Grand Montauban. 

 

Obligation du port du masque dans plusieurs communes de l'Ariège

 

La préfète de l’Ariège a par ailleurs décidé, en complément des mesures déjà en vigueur dans le département (port du masque obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans dans les marchés de plein vent, foires, brocantes, et vide-greniers ainsi qu’aux abords des établissements scolaires) de rendre obligatoire le port du masque de 6 heures à 21 heures, dans les aires urbaines de Foix (Foix, Ferrières-sur-Ariège, Montgaillard) et Pamiers (Pamiers, St Jean du Falga et la Tour-du-Crieu). Des contrôles relatifs à ces mesures seront menés, dès le samedi 24 octobre 2020, par les forces de sécurité.

 

La maire d'Albi s'inquiète pour les acteurs économiques et associatifs

 

Dans l'ensemble des 38 départements visés, les établissements suivants ne pourront pas accueillir de public, à toute heure de la journée :


les débits de boissons et établissements flottants pour leur activité de débit de boissons
les salles de jeux
les salles d’exposition (ERP)
les salles de sport, sauf exceptions scolaires, sportifs professionnels et de haut niveau, des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap...
La pratique sportive sera interdite dans les salles polyvalentes et les salles des fêtes sauf exceptions identiques à celles des salles de sport.

Sont également interdits :
les fêtes foraines
les évènements temporaires de type exposition, foire-exposition ou salon.

Pour Stéphanie Guiraud Chaumeil, la maire d'Albi "les choses vont être compliquées pour un certain nombre d'acteurs économiques et associatifs [...] il ne faudra pas hésiter à consommer local."

Les Perpignanais philosophes pour la plupart

 

Le couvre-feu prend effet dès ce samedi minuit, pour un confinement nocturne de 21h à 6h du matin. A Perpignan, toutes les discussions tournaient autour de ce nouveau tour de vis "c'est bien parce qu'en ce moment : c'est n'importe quoi" indiquait un jeune homme ; " bien sûr que cela va impacter la vie des jeunes mais si on ne compte pas sur le civisme pour contrer ce virus, ça ne sera pas juste un couvre-feu" lâchait un autre "moi je suis dégouté et pas vraiment sûre que ce soit très efficace" regrettait une jeune femme.