Les conseillers municipaux se réuniront à 14 heures ce mardi, en petit comité et à huit clos. Au coeur des débats : l'aide aux commerces locaux.


C'est un conseil municipal bien singulier qui se tient ce mardi à 14 heures à Perpignan. La crise du coronavirus a obligé la mairie à prendre des dispositions particulières. D'abord, elle a dû délocaliser ce conseil à l'hôtel d'agglomération au lieu de la salle Arago de l'hôtel de ville. Puis ce dernier se fera en petit comité, avec une dizaine d'élus, et à huit clos. Il sera retransmis en direct sur internet en début d'après-midi. 


Aider le tissu économique local. 

L'aide aux entreprises perpignanaises est la priorité de Jean-Marc Pujol pour ce conseil municipal inédit. Le maire de Perpignan Jean-Marc Pujol, dit vouloir aider les petits commerces mais surtout les hôtels, bars et restaurants. Cela passe par toute une série de mesures.
 

"Je propose l'exonération des droits de terrasse, des droits de place, des loyers pour les personnes et les commerces qui louent à la ville de Perpignan ou à la communauté urbaine. Et ensuite, nous sommes en train de travailler sur l'ensemble des autres commerces. D'abord avec la participation au fond régional qui va aider l'ensemble des commerces et des petites entreprises. Mais nous sommes en train de travailler aussi sur une aide directe aux hôtels et aux commerces de proximité pour leur réouverture", explique Jean-Marc Pujol.
 

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan


Toujours dans l'objectif d'accompagnement du commerce local, le maire de Perpignan a également mis en place une mesure d’aide au stationnement (en plus de la gratuité du stationnement en centre-ville jusqu'au 31 mai). 500 tickets de parkings seront offerts aux commerçants, qu’ils pourront ensuite remettre à leurs clients.
 

Un budget de solidarité et de combat

Qui dit conseil municipal, dit présentation du budget de la Ville. Sur ce point, Jean-Marc Pujol parle de "budget de solidarité et de combat", qu'il explique par l'aide et l'investissement.

"D'abord de solidarité, puisqu'il faut aller vers les entreprises qui rencontrent des difficultés. Cette solidarité c'est aussi s'occuper des Perpignanais en faisant en sorte qu'ils puissent disposer de masques barrières et qu'ils soient tranquilles pour le développement de leur activité. Et puis un budget de combat, parce que nous baissons pour la deuxième année consécutive les impôts à Perpignan. Mais de combat, car nous avons décidé d'augmenter les investissements de la Ville pour pouvoir rapidement créer des emplois dans le domaine de la construction, dans le domaine de l'économie"
 

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan


Dans ce principe de solidarité, Jean-Marc Pujol évoque la problématique des masques, autre sujet important du conseil municipal de Perpignan. Le maire a confirmé avoir d'ores et déjà distribué plus de 150 000 masques barrières à la population.  Et la Ville a encore de quoi tenir selon lui, puisqu’en plus de son stock, une commande de 100 000 masques barrières arrive d ‘ici jeudi.