Le troisième malade à s’être enfui de psychiatrie à Toulouse a donc été récupéré et interné à nouveau. Cette fois l’individu dangereux n’a pas échappé à la vigilance de l’hôpital psychiatrique Marchant comme les deux précédents aliénés, mais du secteur psychiatrique fermé du CHU de Toulouse. 

Cet homme de 32 ans avait foncé sur un groupe d’étudiants à Blagnac en 2017 en pleine psychose terroriste. Irresponsable au plan pénal, il est depuis maintenu sous surveillance médicale. Le parquet de Toulouse a précisé que le fugitif avait déclenché l’alarme incendie à Purpan, avant de prendre la poudre d’escampette ce jeudi matin, obligeant les policiers à déployer un gros dispositif pour le retrouver. 

Comment les policiers ont-ils réussi à stopper sa cavale ? Au final, malgré les craintes justifiées des enquêteurs, l’interpellation s’est passée dans le calme, vers 15h45, devant l'agence Caisse d’Epargne de la place des Carmes dans la Ville rose. Selon nos informations, Abdallah B. s’était déjà rendu dans cette banque pour demander de l’argent. Il se serait heurté au refus des employés en raison de sa mise sous tutelle. 

Il aurait donc appelé sa tutrice qui a accepté de lui débloquer la somme demandée. Avait-elle pour consigne des fonctionnaires de faire comme si de rien n'était ? Toujours est-il que grâce au travail d’investigation et au bornage téléphonique, les policiers ont pu localiser l'individu et comprendre ses intentions. Deux équipages des policiers de la BAC Rive gauche ont monté une souricière pour le récupérer et le ramener au CHU. 

 


Voir aussi

Haute-Garonne

23/05/2022 10:14

La bagarre se serait déroulée rue Bernard Ortet. Deux suspects seraient...

Haute-Garonne

22/05/2022 17:39

Ils demandent à ce que le match soit rejoué pour un fait de jeu.

...

Haute-Garonne

22/05/2022 17:35

L'auteur présumé est actuellement entendu par les gendarmes.

...