Une cinquantaine de tombes ont été dégradées entre mardi et mercredi au sein du cimetière de cette commune de Cerdagne.


​Une triste découverte pour ce village de montagne en Cerdagne. Pas moins de cinquante tombes ont été dégradées, sur les 200 que compte le cimetière.  L'incident se serait déroulé entre la nuit de mardi et mercredi. C'est en venant se recueillir qu'une famille a pu constater les dégâts.  

"Ils ont constaté qu'il y avait des vases qui étaient cassés, des statuettes qui étaient brisées, des croix retournées. Ils ont fait un peu le tour du cimetière en même temps, puis ils ont vu que ce n'était pas uniquement leur tombe qui avait été dégradée mais pas mal de tombes, à peu près une cinquantaine dans le cimetière", décrit le maire d'Osséjà Roger Ciurana.

Maintenant, il s'agit pour le maire, qui a porté plainte, de retrouver les personnes à l'origine de cette profanation. "Ma réaction comme la réaction de tous les gens qui m'entouraient, c'est le profond dégoût. Parce que de voir de telles choses, ce sont des actes inqualifiables. On est profondément choqué et dégoûté. On ne pensait pas que ça pourrait nous arriver dans notre village, et voilà c'est fait", ajoute Roger Ciurana. 

Des prélèvements ADN ont été effectués ce jeudi matin sur les lieux. Ce sont les gendarmes de Bourg-Madame qui sont en charge de l'enquête. Si vous avez été témoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à les contacter : 04 68 04 53 17. Les familles dont les tombes ont été dégradées sont également invitées à venir déposer plainte en mairie en remplissant un formulaire.
 

Roger Ciurana, maire d'Osséja

Voir aussi