Mobilisation en baisse : ils étaient 200 à manifester ce mercredi.

 

Mercredi 04 août 2021, veille de la décision du Conseil constitutionnel qui doit valider ou non la légalité du principe de passe sanitaire en France porté par le gouvernement : ils étaient environ 200 à manifester à Toulouse vers 18 heures à Jean-Jaurès. Contre environ 2500 samedi dernier, manifestation qui avait donné lieu à quelques échauffourées avec les forces de l'ordre. 

 

Les raisons de leur présence ici ? "On est en dictature là" estime un quinquagénaire agressif, persuadé que le Conseil constitutionnel "dont fait partie un repris de justice Mr Juppé et dont Mr Fabius a un fils qui travaille chez Mc Kinsey, société payée par le gouvernement pour établir le programme de vaccination des Français" validera de fait le principe du passe sanitaire. Une autre quadragénaire nous somme de suivre la manifestation "et après vous écrirez votre article". Ambiance défiance. "Les vaccinés" sont "contaminants et contaminables" éructent notre quadragénaire qui clame "où est l'égalité des Français ?" et qui affirme que "les tests PCR génèrent 80 % de faux positifs et de faux négatifs, les tests sont bidons". 

 

Heureusement, une Gilet Jaune "de la première heure" nous sauve d'un débat abscons. Gysèle dénonce pêle mêle "le passe sanitaire, l'obligation vaccinale et l'atteinte aux libertés", elle explique que "les citoyens ne savent plus trop où ils en sont, car les scientifiques - qui n'en sont pas - sont à la botte des laboratoires pharmaceutiques." Derrière ce refus des mesures sanitaires, ne cachent-t-ils pas tout simplement une opposition au gouvernement ces manifestants ? "Oui et le problème c'est que ce qui se passe à l'échelon sanitaire est de la responsabilité du gouvernement !"  Pourtant le monde entier se vaccine, rappelle-t-on à notre interlocutrice. Qu'à cela ne tienne : "justement le monde entier et les gouvernements sont à la botte des labos et des grandes puissances financières ! "

 

 

 

Franck quadra radical, veut faire "réfléchir les Français" , "quelle est la dangerosité de cette maladie puisqu'on doit être testés, pour voir si on l'a ou pas". Le Covid "n'est pas une maladie" selon lui, "c'est une grippe" et "il ne tue pas" ; "ils nous mentent pour instaurer une dictature sanitaire, cette maladie a été inventée, la preuve : je l'ai eu et je ne le savais même pas..." Alors la totalité des responsables hospitaliers mentent ? "Oui" affirme Franck qui nous pense manipulés. "Galilée a été brûlé vif parce qu'il affirmait que la terre est ronde. Tout ça est un complot". Pas de bol, Galilée est mort dans son lit...  

 


Voir aussi

Haute-Garonne

22/09/2021 17:12

Selon des témoins, la victime aurait sauté d'un pont au dessus de la rocade.

Haute-Garonne

22/09/2021 10:53

Cette affaire dramatique pose-t-elle la question de l'accompagnement et de la réponse...