Le Rassemblement National de Castres, emmené par Jean-Jacques Gros, nous a dévoilé en avant-première son programme détaillé.

Un programme qui repose sur trois ambitions indique le candidat, qui évoque « trois combats majeurs : la reprise de l’activité économique en centre-ville et le retour des habitants par une baisse de la fiscalité locale, une sécurité accrue et une politique urbaine identitaire. »

 

La sécurité : une priorité pour le RN

Jean-Jacques Gros propose d’augmenter les effectifs de la police municipale de 6 personnes, en créant une brigade canine et une brigade motocycliste.

Il veut aussi augmenter le nombre de caméras de vidéos surveillances.

Pour « lutter contre le trafic de drogue », le RN propose de surveiller les sorties des collèges et des lycées. Enfin, la liste menée par Jean-Jacques Gros promet de « démanteler sans délai les campements illégaux » de gens du voyage.

 

Economie : baisser la fiscalité

C’est la principale mesure économique proposée par Jean-Jacques Gros. Il veut « diminuer le différentiel d’imposition entre Castres et les communes environnantes (…) pour faire revenir ou s’implanter des habitants et des commerces sur le territoire. »

Il propose aussi de réduire de manière « importante » les indemnités des élus.

 

 

Le social : une mutuelle municipale.

Jean-Jacques Gros et ses colistiers souhaitent créer une mutuelle municipale avec la mise en place de tarifs préférentiels et un fond de solidarité qui serait mis en place « pour les plus démunis ». De plus, une aide financière serait attribuée aux personnes âgées et handicapées. Cette aide devrait encourager les bénéficiaires à pratiquer une activité sportive ou culturelle et ainsi « lutter contre l’isolement ». 

 

Ecologie : planter des arbres

Une des critiques émises par le RN castrais est le caractère bétonné de Castres et de ses nouvelles places. Pour Jean-Jacques Gros, elles manquent de fleurs et d’arbres et c’est pour cela qu’il propose de « revégétaliser les places et les boulevards » à l’aide d’espaces verts, de jardinières et de bacs fleuris. La plantation d’arbres est également au programme.

Jean-Jacques Gros souhaite également transformer les friches de la commune en jardins familiaux et partagés, ce qui pourrait permettre aux personnes modestes de cultiver leurs propres légumes et d’avoir un apport alimentaire supplémentaire.

 

Démocratie participative : le RN se veut à l’écoute

Le Rassemblement National veut répondre à l’attente des récents mouvements sociaux en offrant la possibilité de déclencher un référendum municipal d’initiative citoyenne.

Les conditions sont encore à déterminer mais le seuil pour le déclencher serait de 10% des inscrits (soit 3000 personnes environ) sur la liste électorale de Castres. Les enquêtes d’opinion proposées par la liste vont dans le même sens : chaque grand projet d’infrastructure tel que les aménagements des rues et des places sera également jugé par les citoyens et pourra être soumis à un référendum.

 

 

Ecole, jeunesse et sport : le retour de l’uniforme pour tous ?

Le RN castrais veut faire des écoles « un lieu de transmission du savoir et des valeurs nationales » et propose pour cela de « rétablir une tenue vestimentaire uniforme (blouse  ou uniforme) pour les élèves . »

Il propose aussi « d’améliorer le sport féminin en soutenant l’action des associations sportives à destination des femmes. »

 

Identité : trop de kébabs ?

Pour Jean-Jacques Gros, il est important de « faire respecter notre culture et nos traditions dans tout l’espace public ». Il promet donc de prendre des arrêtés municipaux pour « interdire les drapeaux étrangers dans les espaces publics » ou encore de « mettre un coup d’arrêt à l’installation de commerces communautaires. » Cette dernière mesure vise par exemple l’installation des commerces de bouches type « kébabs », jugés trop nombreux par le candidat.

 

Enfin, la culture et le patrimoine ne sont pas oubliés : le RN a pour « grand projet » la renaissance du défilé historique. « Cette manifestation attirait des milliers de personnes chaque année pendant plusieurs décennies » estime Jean-Jacques Gros, qui y voit « l’opportunité de relancer l’attractivité de la ville et de l’activité commerciale du centre-ville. »

 

L’intégralité du programme du Rassemblement pour Castres sera distribuée la semaine prochaine.

 

CM avec MF