A Castres, on connait déjà trois listes, ainsi que les candidats qui les portent : Castres avec vous, du maire sortant Pascal Bugis, J’aime Castres, avec Guillaume Arcese, et Castres écologique et solidaire, emmené par André Martinez.

Chaque liste fourbit ses armes, travaille ses thématiques et questionne la population.
Ainsi, via notamment des actions sur le terrain, Castres écologique et solidaire a commencé à présenter ses réflexions sur la mobilité, et notamment sur les déplacements en vélo.

 

Castres avec vous livre deux nouveaux thèmes sur le site internet du candidat, pascalbugis.fr : le sport et l’enfance/jeunesse. Les habitants peuvent s’exprimer sur internet pour répondre aux questions posées. Les thématiques du dynamisme en centre-ville ou encore des animations sont toujours en ligne.

 

Enfin, du côté de J’aime Castres, on a tenu le premier atelier citoyen, sur le thème de la santé. Guillaume Arcese veut la mise en place «d’ un plan d’urgence pour redonner de l’attractivité à notre ville en ayant une volonté politique forte en faveur de l’installation des professionnels de santé et de l’accès aux soins. » Il fait ainsi cette proposition à propos des nombreux internes en médecins accueillis chaque année au CHIC: « offrir à ces futurs médecins le meilleur accueil et surtout leur faire connaitre et aimer notre ville. » Il espère ainsi attirer plus de jeunes médecins.

 

                                                 La drôle de campagne du Rassemblement National


4ème liste attendue, le RN n’a pourtant rien officialisé. Jean-Paul Piloz, conseiller municipal d’opposition, qui avait mené la liste en 2014, devrait conduire les candidats RN à la mairie castraise. Il a déjà reçu l’investiture du RN. Mais alors que, depuis fin octobre, ses concurrents ont lancé leur campagne, lui préfère attendre. « Nous avons toujours prévu de débuter la campagne en janvier, confie l’élu. L’actualité est dense en décembre, avec les mouvements sociaux qui s’annoncent, et les pendant les fêtes, les gens ont autre chose à penser que la politique. »

Les grands thèmes portés par le RN pendant la campagne ? Sans surprise, « la sécurité, mais il s’agira aussi d’expliquer aux castrais que les enjeux sont nationaux. » Le RN ne se privera pas d’aborder la question de « l’immigration massive ».