Le braqueur de la bijouterie Bec d'Albi a été condamné hier à 16 ans de réclusion criminelle.

Cela faisait 4 ans que le patron du commerce et sa vendeuse attendaient ce moment. Ils vont tenter à présent de se reconstruire.

Mais cela reste difficile notamment pour Nadine, la salariée qui a eu une arme braquée sur sa tempe pendant le braquage en juillet 2015.

Même si l'accusé a affiché des regrets, elle n'y croit pas.

Elle reste fortement traumatisée, elle n'a d’ailleurs jamais pu reprendre son travail à la bijouterie 

Nadine Longo témoigne sur 100%.

Elle ne s’est pas remise de la violence des braqueurs:

 

 

La condamnation à 16 ans de réclusion criminelle, satisfait le patron de la bijouterie.

Francis Bec espère tourner la page:

 

 

Cette  peine de 16 an viendra s’ajouter au long catalogue de condamnations du braqueur, multirécidiviste.

Il a déjà été jugé aux assises de Marseille, Toulon, en Belgique et en Espagne.

Un autre procès d'Assises l’attend à Paris dans quelques mois pour les braquages de bijouteries dont le préjudice s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros. 

Son avocat, Maître Jérôme Vialaret, ne sait pas encore si son client fera appel du verdict: