Les annonces du gouvernement font l'unanimité. Mais attention à la mise en oeuvre...

 

Jean Castex en visite vendredi à Toulouse où il a annoncé des moyens supplémentaires pour la police locale. Le chef du gouvernement, accompagné des ministres de l'Intérieur Gérard Darmanin, de la Justice Eric Dupond-Moretti et de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, a été accueilli à 9H30 à l'Hôtel de police par le maire (LR) de Toulouse Jean-Luc Moudenc.

Le Premier ministre a annoncé le renfort de 111 policiers à Toulouse « d’ici fin 2021 ». 30 (15 chaque année) policiers supplémentaires spécifiquement aux Izards d’ici 2022. Soit a priori : 126 policiers d'ici 2022 (dont 30 affectés aux Izards). Le quartier des Izards qui deviendra « zone de sécurité prioritaire » au même titre que le Grand Mirail.

 

LIRE AUSSI → Toulouse : Jean Castex annonce des renforts de policiers et de magistrats


Pour Jean-Luc Moudenc, qui avait demandé lors de réunions de travail depuis "5 à 6 semaines", 150 à 200 policiers sur 5 ans, "l'Etat a répondu rapidement à mes demandes, et cette réponse est formalisée dans le cadre d'un contrat écrit. Il engage la parole de l'Etat" ajoutant "c'est même plus fort que ce que j'avais demandé avec 111 policiers en 15 mois."

Le maire se félicitait aussi du "signal fort envoyé aux Izards" avec 30 policiers supplémentaires affectés à ce quartier nord théâtre d'une succession de règlements de comptes et son transfert en zone prioritaire de sécurité.

 

Satisfecit aussi du côté de Fabien Velleret, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police nationale 31 qui modérait toutefois son propos "111 policiers en plus on s'en réjouit, mais on sera vigilant, il ne faut pas que ce soit des policiers en plus, et non pour compenser les départs à la retraite."

Même tonalité chez Didier Martinez, le responsable du syndicat SGP Police Occitanie qui considère atteint "le seuil nécessaire" de policiers, mais appelle à la vigilance "pour vérifier cette mise en oeuvre" ; cette annonce des quatre ministres marque pour lui "l'intérêt du gouvernement pour la ville de Toulouse". 

 

Gérald Darmanin en compagnie d'une délégation du syndicat Alliance Police Occitanie ce vendredi à la DDSP 31.

Gérald Darmanin en compagnie d'une délégation du syndicat Alliance Police Occitanie ce vendredi à la DDSP 31.