Arrestation de Rémi Denjean : la montagne s'embrase

Arrestation de Rémi Denjean : la montagne s'embrase
Ariège
Par Brice Vidal

Ce membre actif de l'ASPAP, qui défend le pastoralisme, est jugé ce mardi.


Rémi Denjean, de l'Aspap, a été arrêté dimanche. L'éleveur est accusé d'avoir allumé un écobuage sauvage dans une zone protégée et à proximité d'un chemin de randonnée très fréquentée, il s'agit de la version du parquet, qui a communiqué dimanche soir tard. L'association pour la sauvegarde du patrimoine Ariège-Pyrénées est à la pointe du combat contre la réintroduction de l'ours dans le massif. A ce titre, elle a eu maille à partir avec les services de l'Etat depuis plusieurs semaines. Les prédations ont augmenté et la préfecture a accusé les éleveurs d'avoir menacé et tenté d'intimider à coups de carabine des experts venus constater les prédations présumées. Là-dessus s'est greffé cette affaire de vidéo ou des chasseurs cagoulés et armés menacent de "rouvrir la chasse à l'ours". La préfecture a indiqué qu'elle réagirait avec la plus grande fermeté. Voilà pour le contexte. La situation était déjà tendue avant ce week-end, l'Aspap accusant les autorités de répression, filatures et mises sur écoute...

 

Alors suite à l'arrestation l’ASPAP, association pour la Sauvegarde du Patrimoine d’Ariège-Pyrénées, a de nouveau communiqué. Avec des dizaines d’éleveurs et d’usagers des montagnes, elle est venue soutenir Rémi Denjean, placé en garde à vue à la gendarmerie de Tarascon-sur-Ariège pour un écobuage sur son estive. "L’Aspap dénonce l’inexactitude des déclarations de la procureuse de la République et en apporte la preuve en images." [Voir Photos]. La Procureure fait état « d’un incendie volontaire dans la forêt du Montcalm ». Pour les éleveurs la qualification des faits est grave et infondée. L’Aspap donne sa version. "Dans ce secteur de Haute-Montagne, au milieu des roches et des falaises du Massif de Bassies,  bien loin de toute forêt, une surface insignifiante de cailloux et de gispet (les Ariégeois comprendront) ont été écobués. Il n’a pas été porté atteinte à la sécurité des personnes, cette zone sans balisage se trouvant à l’écart des itinéraires de randonnée et se situant à 2h30 du premier parking, avec un fort dénivelé. De même, la forêt prétendument incendiée se trouve à plus d’une heure de marche séparée des lieux par plusieurs torrents. Mettre en garde à vue quelqu’un dont la seule faute de ne pas déclarer administrativement un écobuage est un fait inédit en Ariège" précise l'Aspap. 


Voir aussi

Ariège

16/10/2017 17:51

La quinquagénaire est morte noyée, mais les circonstances sont bien troubles....

Lire la suite
Ariège

14/10/2017 12:13

Décision de la préfète de l'Ariège, au vu de la sécheresse...

Lire la suite
Ariège

13/10/2017 08:23

Les Faucheurs volontaires crient victoire.

...

Lire la suite