Argelès : Un serbe en garde à vue après avoir tiré au fusil-harpon sur la tête de son compatriote

Des riverains ont alerté les gendarmes après avoir vu la victime pourchasser son agresseur avec une flèche dans le crâne. 

Argelès : Un serbe en garde à vue après avoir tiré au fusil-harpon sur la tête de son compatriote
100% RADIO
Argelès : Un serbe en garde à vue après avoir tiré au fusil-harpon sur la tête de son compatriote
Pyrénées-Orientales
modifié le 08/09/2021 à 16:19

Des riverains ont alerté les gendarmes après avoir vu la victime pourchasser son agresseur avec une flèche dans le crâne.


C'est une scène surréaliste qui s'est produite dans la matinée de ce mardi 7 septembre à Argelès-sur-Mer. Alors qu'un vigile rentre de son travail de nuit aux alentours de 7h15 et qu'il décharge ses affaires devant chez lui, il se retourne, et reçoit une flèche en pleine tête.  Il s'agit en fait d'une flèche d'un fusil-harpon, tiré par un homme, qui ne lui est pas inconnu. 

L'agresseur est en fait un SDF, de nationalité serbe, comme sa victime. Il avait été hébergé par le vigile il y a de ça quelques jours, avant une querelle entre les deux hommes. Le propriétaire du domicile avait fini par lui sommer de quitter son habitation. C'est donc vraisemblablement par rancoeur que cet individu a agi ce mardi. 

À quelques centimètres de la mort

Après avoir subi le tir, la victime a tout de suite tenté de poursuivre son agresseur, et ce alors même qu'il avait la flèche sur sa tête. C'est là que des riverains, choqués, ont alerté la gendarmerie. L'homme a du très vite s'arrêter mais heureusement, cette flèche s'est logée entre le front et le cuir chevelu, et n'a donc pas touché sa boîte crânienne. Il a par la suite été pris en charge au centre hospitalier de Perpignan. Ses jours ne sont pas en danger. 

Après une longue journée de fuite, l'auteur lui a finalement été interpellé à 19h ce mardi à Perpignan par les policiers de la brigade anti-criminalité, et remis aux mains des gendarmes de Céret, qui eux avaient ouvert une enquête pour tentative de meurtre. Il a été placé en garde à vue, avant sa mise en examen. Il sera déféré ce jeudi au parquet de Perpignan, et devra prochainement répondre de ses actes devant la justice. 

 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

22/10/2021 18:00

Le Premier ministre et ex-maire de Prades était en gare de Saint-Charles pour la remise en...

Pyrénées-Orientales

20/10/2021 17:56

Stanislas, 20 ans, est décédé dans la rue le jeudi 6 octobre dernier. La...

Pyrénées-Orientales

20/10/2021 15:03

Le Premier ministre assistera à la reprise du "train des primeurs", et...