L'objectif : permettre à une partie des Toulousains de retrouver le sommeil

​​​

Archipel Citoyen continue de dévoiler son programme. Cette fois-ci, ce sont les premières propositions relatives à l’écologie et aux nuisances sonores qui ont été annoncées. Parmi elles, la formation - à la gauche de la gauche - emmenée par Antoine Maurice veut supprimer les vols de nuit entre minuit et 6h à l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Le but : permettre aux victimes du bruit des avions d'améliorer leur sommeil. Autre avantage selon AC, garantir une économie de carburant bénéfique à l'environnement. 

​Daniel Molina est membre de la liste. Pour lui, ce projet doit être une priorité pour le futur maire. "Il faudra prendre toutes les mesures possibles pour discuter et négocier avec la préfecture pour arriver à la suppression des vols de nuit. Il n'est plus possible qu'un citoyen toulousain ne puisse plus dormir à cause du bruit d'un avion."

 

Un passage à 30km/h en ville également évoqué

 

Le mouvement en lice pour les municipales affirme que cette interdiction n'est qu'une première partie. Par la suite, Archipel Citoyen souhaite aller plus loin et réduire les vols de 22h à minuit et de 6h à 7h. "En nocturne, les avions vont polluer l'air et l'espace sonore pour un nombre réduit de personnes" explique la tête de liste Antoine Maurice. "L'objectif est que le voyageur se déplace de manière responsable. Il s'agit aussi d'inciter Airbus à se tourner, avec notre aide, vers le progrès et une solution propre". 

Pour lutter contre les nuisances sonores et la pollution de l'air, Archipel Citoyen envisage aussi de s'attaquer au tout-voiture. Ainsi, le centre-ville de Toulouse pourrait passer à 30km/h, excepté sur quelques artères, si la liste unissant notamment les Verts et Insoumis penait le Capitole. Les autres propositions écologiques d'Archipel seront annoncées prochainement.