Dans le cadre de ses annonces sur le bien-être animal, Barbara Pompili décide la fermeture du Parc Animalier des 3 vallées

 

La fermeture du Zoo des 3 Vallées à Montredon-Labessonnié a été décidée par les services de l'Etat.

La Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations l’a annoncé hier au propriétaire du parc. En cause selon l’administration : une série d'anomalies concernant les conditions d'hébergement et d'alimentation des animaux "suite à de nombreux signalements, un contrôle inopiné a eu lieu le 19 octobre dernier au sein du Parc animalier de Montredon-Labessionnié. Ce contrôle a confirmé que des manquements majeurs au sein de l’établissement mettaient en danger les animaux, mais également le personnel et les visiteurs de ce site. Par ailleurs, les objectifs d’information et de pédagogie du public ne sont pas atteints. la sécurité sanitaire et la sécurité du public" précise la Préfecture du Tarn. Les animaux vont devoir être transférés dans d’autres parcs.

"La ministre a donc demandé à la Préfète du Tarn de prendre les mesures nécessaires à la fermeture définitive du parc animalier concerné. Le propriétaire a désormais 1 mois pour transférer les animaux dans des établissements habilités et fonctionnant correctement. L’Etat sera particulièrement vigilant sur ces transferts et sur le devenir des animaux " fait savoir la préfecture. "Je ne tolérerai pas que les règles en matière de bien-être de la faune sauvage captive ne soit pas respectées en France" a déclaré de son coté Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

 

Le propriétaire contre attaque

Sauveur FERRARA, le responsable du parc, précise vouloir saisir le tribunal administratif de Toulouse.

Il estime avoir été "victime d’une campagne de dénigrement concertée, en particulier sur les réseaux sociaux" ; "des visiteurs atypiques se sont présentés", prenant "des photographies, non pas comme il est habituel des animaux, mais de fragments d’équipements […] assorties de commentaires diffamatoires" ; il indique également que "les différentes inspections du parc zoologique PARC DES FELINS LES TROIS VALLEES qui ont eu lieu depuis octobre 2019 n’ont donné lieu à aucune observation et à aucun rapport" et parle d’ "acharnement sur cette structure".