C’est la semaine pour convaincre les électeurs. Ce vendredi les trois candidats encore en lice pour le second tour des élections municipales à Albi débattront sur 100%, à 19 heures. Un débat exceptionnel, télé-radio-presse écrite, en partenariat avec la Dépêche du Midi et la télévision régionale Vià Occitanie. Le 15 mars dernier les résultats donnaient dans l'ordre Stéphanie GUIRAUD-CHAUMEIL à 39,10%, Nathalie FERRAND-LEFRANC à 22,02% et Frédéric CABROLIER 10,97%.

 

Santé, transport, commerces ou tourisme au menu.  

Nathalie Ferrand Lefranc, tête de liste du Collectif Vert Albi (union de la gauche et des écologistes), veut instaurer un complément social de revenu pour aider les personnes sous le seuil de pauvreté  et redonner du pouvoir d’achat avec la mise en place, par exemple, de la gratuité des bus ou des premiers mètres cubes d’eau. Stéphanie Guiraud-Chaumeil, maire sortante et candidate à sa succession, dit avoir amplifié certains points de son programme pour s’adapter aux conséquences de la crise sanitaire de ces derniers mois et à la crise économique qui arrive. Alors que ses concurrents proposent d’embaucher ou d'attirer des médecins en offrant des locaux ou créant un centre de santé municipal, Stéphanie Guiraud-Chaumeil répond qu'il ne s'agit pas de solutions et ajoute qu’un centre de santé existe déjà: celui du centre de santé Filieris ouvert à tous.

 

Le RN en trouble-fête de la triangulaire

Le candidat du Rrassemblement National, Frédéric Cabrolier, avance des solutions concernant la santé et la pollution. Il propose notamment la mise en place d’une mutuelle municipale  pour les demandeurs d’emploi, les étudiants et les retraités. Concernant la pollution, Frédéric Cabrolier propose la création d’une ligne de tram bus c’est-à-dire des tramways sur roues circulant à l’hydrogène sur l’ancienne voie ferrée Albi Saint-Juéry. 

Ce dernier prend position contre un raccordement de la rocade avec le futur axes autoroutiers Lyon-Toulouse et dénonce l’absence de positionnement  clair de Stéphanie Guiraud Chaumeil à ce sujet.