Pour lui, c'était juste un petit braquage comme un autre.

Depuis hier, un homme de 28 ans, déjà condamné à de multiples reprises, est jugé pour le braquage de la bijouterie Bec à Albi en juillet 2015. Alors en cavale, il avait besoin d'argent.

A l'audience, l'accusé a expliqué qu'il n'était pas un grand professionnel puisqu’il se faisait interpeller à chaque fois. 

Il a émis des regrets, tout en minimisant l’impact de ses actes et la violence avec laquelle il avait agi. Avec son complice, il avait menacé une employée de la bijouterie et le patron, pour se faire remettre un maigre butin.

La vendeuse avait eu un pistolet pointé sur la tempe.

Maître Hidem Droua, avocat de la salariée, a expliqué que sa cliente était toujours fortement traumatisée:

 

 

Le complice du braquage court toujours et cette absence est une angoisse pour la salariée de la bijouterie:

 

 

Maitre Michel Albarède, avocat du bijoutier, n'attend rien de l’accusé:

 

 

Le verdict est attendu ce jeudi.