L'annonce devrait intervenir ce mardi dans le cadre d'un comité de groupe extraordinaire.

 

Airbus présente ce mardi un plan de restructuration qui devrait engendrer des suppressions d’emplois massives, l'avionneur entend ainsi faire face à la crise dans le secteur aéronautique et du transport aérien. Les cadences de production d'Airbus ont été réduites d'un tiers depuis la crise du Covid-19.

Selon l’AFP, qui confirme une information de La Tribune, ce plan prévoit environ 15.000 suppressions de postes, dont un tiers en France. Et la région toulousaine, où se trouve le siège du groupe, devrait être durement frappée. Les syndicats seront consultés ce mardi d’un comité de groupe extraordinaire.

 

L'aviation commerciale durement impactée

Les suppressions de postes devraient toucher la branche aviation commerciale du groupe. Guillaume Faury, président exécutif du groupe avait prévenu que les conséquence de l'épidémie de Cororonavirus mettait en jeu la « survie d'Airbus [...] elle nous contraint à des décisions amères », écrivait-il dans une lettre aux salariés.

Derrière le géant de l’aéronautique, ce sont des milliers de fournisseurs, pour la plupart de petites et moyennes entreprises, qui sont touchés. L’équipementier Daher a ainsi déjà annoncé la suppression d’un maximum de 1.300 postes sur les 10.000 du groupe. Pour la France, le plan devrait être détaillé lors d'un comité de groupe Airbus France jeudi matin à Blagnac. Le groupe Airbus compte 49.000 collaborateurs en France, 45.500 en Allemagne, 12.500 en Espagne et 11.000 au Royaume-Uni.

 

AFP.


Voir aussi