Il s'agit de la procédure normale.

,

Ce mercredi, des experts spécialisés venus de Paris participent aux fouilles au domicile du couple Jubillar. En parallèle, l'avocat de Cédric Jubillar, qui a décidé de se porter partie civile, a confirmé à 100% que son client était convoqué à la gendarmerie, une info révélée par Radio France. Maitre Jean-Baptiste Alary souligne qu'il n'a pas été convié pour défendre son client, mais que Cédric Jubillar n'est pas en garde à vue, sa maison étant perquisitionnée, les gendarmes suivent la procédure normale.

 

Hier, durant trois heures dans l’après-midi, les services de l’identification criminelle du Tarn ont fouillé avec un détecteur à métaux un terrain en contrebas de la maison du couple. Le quartier avait été bouclé par les gendarmes afin que ces investigations puissent se passer sans la présence de badauds et de médias.  

 

Le mari et des proches de Delphine veulent se porter partie civile séparément

Maître Jean-Baptiste Alary, avocat de Cédric Jubillar, compte écrire au juge d’instruction pour se porter partie civile et avoir accès à l’enquête pour que son client puisse connaître les avancées des recherches de sa femme.

 

La maison du couple a été placée sous scellés par décision des magistrats. Cédric Jubillar et ses deux enfants ne peuvent donc plus y vivre. Cette situation et la surmédiatisation est très difficile à vivre comme l’explique Maître Jean-Baptiste Alary.

 

Un autre avocat, Maître Philippe Pressecq, entre dans cette affaire pour se porter partie civile au nom de deux cousins de la disparue et trois amis proches. Tous souhaitent savoir où en est l’enquête et ce qui a été fait pour retrouver Delphine sans résultat depuis 21 jours.