La Présidente de Région demande un effort de communication... et pas seulement.

 

Samedi soir, un train parti de Toulouse en direction de Castres vers 20h40 a connu une avarie dans le secteur de Saint-Sulpice. Le convoi a heurté des sangliers et a été contraint de s'arrêter en rase campagne.

Le SNCF a dû affrêté un train de substitution, mais le convoi n'était prêt que vers 2 heures. Et les 75 passagers ont été laissés sans eau et sans vivre raconte nos confrères d'Actu Toulouse. Le train arrivera à Saint-Sulpice vers 2h25 et à 3h35 à Castres. Soit 7 heures dans un wagon. 

 

Une fois n'est pas coutume, C. Delga distribue un mauvais point à la SNCF

 

Carole Delga admet que l'incident des sangliers était "un imprévu" et comprend que le service public "privilégie la sécurité" [la SNCF explique qu'il était impossible de faire descendre les passagers à cet endroit].

 

Mais la Présidente de région demande "fermement" à la SNCF un effort de communication "il est anomal d'avoir laissé ces passagers dans l'ignorance, sans eau et sans un petit en-cas."

"7 heures dans un train sans eau et sans information, c'est quand même un peu dur." Ce n'est pas la première fois que la Présidente de la Région Occitanie tance la SNCF. "J'ai l'impression d'être une maitresse d'école avec la SNCF. Je dis peut mieux faire et doit mieux faire ! Je ne suis pas satisfaite du service rendu, que ce soit sur la régularité ou la ponctualité."

 

Même si Carole Delga admet qu'une amélioration s'est faite sentir depuis début 2019 quant aux retards de trains.